En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
9 des 26 bombardiers d'eau français vont devoir être remplacés à partir de 2016
 

Selon un rapport sénatorial, la France devra dépenser entre 60 et 160 millions d'euros dans les prochaines années pour remplacer sa flotte de bombardiers d'eau vieillissante et de plus en plus coûteuse à entretenir.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • christophe lopez
    christophe lopez     

    rappelez -moi combien a couté Sarko -one a lui seul (200 millions) , 160 millions c'est rien , 2.5 euros par francais , 2heures de distribution d'essence , et ca pleure ca pleure ca pleure ... attention au lait sur le feu ,la coupe est pleine

  • uch30
    uch30     

    C'est fou comme on peut orienter une information!
    Il est vrai qu'il est necessaire de renouveller nos avions, tout d'abord les Trackers, avions Bombardiers d'eau terrestres emportant 3T de produit qui arrivent irrémédiablement en fin de vie pour le dernier en 2020, cet avions est monopilote et bimoteur c'est un avion qui est mis en vol dés que le risque feux de forêt devient important dans certaines zones et permet ainsi de traiter les feux naissants, tous les autres bombardiers d'eau de la sécurité civile peuvent être employés de la même façon, seul le coût est plus important.
    L'air tractor qui va être évalué en 2013, ne pourra pas remplacer le tracker sauf si on multiplie le nombre car sa vitesse de croisiére est faible, et de plus les risques sont dans des périodes à fort vent, et l'air tractor a un réel probléme sur ce sujet.
    Pour le coût de la maintenance, les chiffres avancés sont ceux effectivement du PLF 2013, certaines modifications considérés non indispensables n'ont pas étaient prises en compte et donc ne seront pas effectuées.
    Ce que l'on oublie de dire c'est que la privatisation de la maintenance ders avions de la sécurité civile a de facto entrainé une augmentation inévitable de la maintenance (le privé est obligé de faire du bénéfice) et une diminution de la disponibilité des avions.
    Quand à la vétusté de la Base Avions de Marignane, a qui la faute? Depuis plus de 15 ans nos différents dirigeants prévoient le déménagement et donc pas de travaux de rénovations depuis!
    L'aéroport de Marseille provence a quand même 2 sérieux atouts, il a 2 pistes ce qui veut dire un risque trés faible de ne pouvoir décoller pour piste inutilisable et un plan d'eau à proximité ce qui permet immédiatement aprés décollage aux hydravions de prendre de l'eau rapidement et d'avoir un trajet court pour faire des entrainements ce qui diminue les heures de vol .
    Aucun autre aéroport envisagé n'a cet avantage qui est déterminant.
    Mais nous savons trés bien que le choix que ce soit pour les avions ou pour le lieu sera celui du moins couteux.

  • Bricabrac
    Bricabrac     

    AIRBUS construit pour les militaires un magnifique avion qui s'appelle A400. En cherchant bien, n'y aurait-il pas la possibilité de l'adapter pour la sécurité civile?

  • Bricabrac
    Bricabrac     

    N'est ce pas l'occasion de développer une solution française plutôt que d'acheter canadien? Il faudrait se bouger un peu. Ce n'est pas tout de claironner que nous avons une des meilleures aéronautique du monde. Le Rafale ne se vend pas alors construisons nos propres hydravions!

  • schadwinkel suzanne
    schadwinkel suzanne     

    Ok.C'est encore tous les contribuables qui vont payer pour une seule région.Dans le nord,il n'y à pas de millions,pour s'acheter du combustibles pour se chauffer.C'est pas toujours pour les mêmes.Toute l'année,ils se vautres avec leur beau temps,alors,faut faire avec.

  • Max 85
    Max 85     

    Compensons par la suppression d'une centaine de députés à 23 000 euros soit 2 millions 3000 milles euros mensuelsx12 égal une économie de plus de 27 millions d'euros...Pour ce qu'ils servent on pourrait même en supprimer la moitie

  • veyssairedaniel
    veyssairedaniel     

    Ah, c'est cher ???
    Mais alors, si l'on compare avec le coût de l'avion présidentiel, on constate le gaspillage pour transporter quelques personnes au lieu d'en sauver des milliers...

  • gerard34
    gerard34     

    a l'état ça ne lui coutes rien car c 'est le peuple qui paie comme d habitude et comme d habitude les politique s 'y prennent aux dernier moment et ce rendent compte que les Canadairs sont a remplacer et 160 million c est rien dut tout par rapport a ce que coute une campagne présidentielle et qui ne serre a rien

  • mic2mart
    mic2mart     

    Ces Canadair vont coûter cher à l'Etat ??? Certainement beaucoup moins cher que l'avion présidentiel, et certainement beaucoup plus utiles !!! 35M€ c'est le prix d'un Canadair tout entier... et aussi le prix d'un SEUL des moteurs de l'avion du président !!!

Votre réponse
Postez un commentaire