En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Cécile Duflot était l'invitée de BFM Politique, dimanche 28 avril.
 

La ministre du Logement était l'invité de BFMTV-RMC-Le Point, dimanche 28 avril. Elle s'est exprimée sur les différentes mesures pour le logement qu'elle présentera ce jeudi, mais aussi sur la politique intérieure et européenne.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • leane
    leane     

    Il est inutile de répéter ce que les pots ont dit! Il faudrait agir, mais c'est hors de vos compétences.

  • Burgou23
    Burgou23     

    C'est bien de dire ça; mais quand on analyse le futur et les idées d' ELV, je ne suis pas sur que cela occasionne une grande relance. De tout ce qui existe actuellement, en gros, rien ne va, on devrait pas mal fermer mais qu'est-ce qui est proposé en échange....mystéééére. Effectivement, comme dit avant moi dans les commentaires, son bagage économiste et son parti ne lui vont pas très bien.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    parle -t-elle de ce que fait ou pas son gouvernement ? ce n'est pas claire, il est vrai que ces écolos de salons sont pas très fiables

  • Hollande007
    Hollande007     

    Il est vrai que duflot est un economiste emerite reconnu dans le monde wnti

  • Gaulois58
    Gaulois58     

    Elle as compris cela ...c est déjà tout un effort lui reste plus qu as changer de partis politique ! Puisque c est bien son pépére qui nous mènes contre se mur !!!!
    Il va pas être content de lire cela ...lundi ayrault va la rappeler as l ordre de la pensée unique !!!

  • korben
    korben     

    I.N.C.O.M.P.E.T.E.N.T.E DEHORS elle nous parle d'austérité qui nous mène droit dans le mur et en même temps ses services font du forcing auprès des pouvoirs publics pour faire prendre 20 cts de plus par litre de diesel LOGIQUE NON ?

  • bigourdan
    bigourdan     

    L'écologie de service arrête de fumer

  • reitop
    reitop     

    au lieu de faire des logements sociaux toujours pour les mêmes qu'on renvoie chez eux tout ceux qui n'ont rien a faire en France marre de récupéré toute la misère du monde qu'on fasse maintenant comme les anglais vous allez voir si il n'y a pas de monde qui vont foutre le camp

  • leane
    leane     

    Elle n'a pas l'air de quelqu'un touché par l'austérité. Elle a pris de bonnes joues ces derniers temps! Déjà incapable de traiter le problème du logement, elle en remet une couche avec l'économie. C'est incroyable.

  • LAVERITE
    LAVERITE     

    Comprendre les origines des délocalisations

    Toutes catégories confondues, la DARES publie 5 348 500 demandeurs d'emplois au mois de mars 2013.

    Il s'agit d'une progression de 424 000 chômeurs en un an.

    La France perd actuellement plus de 8000 emplois chaque semaine.

    Il s'agit par exemple d'un grand site industriel (ex : PSA, Renault,...) qui ferme chaque semaine.

    La question est donc : Pourquoi la France perd t-elle autant d'emplois ?

    Voici donc une grande partie de la réponse qui tient en deux mots : Libre échange.

    Article 63 du TFUE :

    1- Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les états membres et entre les états membres et les pays tiers sont interdites

    2- Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les états membres et entre les états membres et les états tiers sont interdites.

    Les Hauts fourneaux d’Arcelor Mittal, l’usine Ford de Blanquefort, la fuite des capitaux qui s’accélère … le suicide économique silencieux de l’industrie française se poursuit année après année.

    Lors de la dernière élection présidentielle, tous les candidats dénonçaient cela et promettaient un redressement de cet état : patriotisme économique pour Nicolas Sarkozy, démondialisation et dénonciation du libre échange pour Arnaud Montebourg , promotion du « made in France » pour François Bayrou… mais aucun des 10 candidats n’a présenté les faits : l’existence de l’article 63 du Traité sur le fonctionnement de l’Union Européenne qui rendent toutes ces promesses inapplicables au regard du droit européen (qui se situe au-dessus du droit français)

    Combien de temps l’hypocrisie va t’elle encore durer ?

    « On a mis toutes les dispositions dans les traités européens pour disloquer l’industrie française »
    François Asselineau

    https://www.facebook.com/notes/les-ch%C3%B4meurs-ont-le-droit-de-gr%C3%A8ve/les-origines-du-ch%C3%B4mage-poser-le-bon-diagnostique/518296758238112

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire