En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"Je ne serai pas le rat qui quitte le navire" avait déclaré Thierry Lepaon.
 

La direction de la CGT se réunit le 6 et 7 janvier. Les 56 membres de la Commission vont décider du départ ou non du numéro 1 de la Confédération.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • R1
    R1     

    Sincèrement , je m'en fous , ce qui compte c'est que ce syndicat se réforme et fasse progresser la société, au lieu de nous servir des refus systématiques à toute évolution.

  • Précurseur
    Précurseur     

    Comme tout bon dirigeant politique Français, il va s'accrocher jusqu'au dernier souffle à son poste et ses privilèges.

    Moralement, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond en France.

Votre réponse
Postez un commentaire