En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Thierry Lepaon est au coeur de nombreuses polémiques, concernant notamment  son train de vie.
 

Aucun membre du bureau confédéral de la CGT n'a demandé la démission de Thierry Lepaon, ce vendredi 5 décembre. Son avenir pourrait néanmoins se jouer mardi, lors d’une réunion à laquelle seront conviés les patrons de fédérations.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

22 opinions
  • nad33
    nad33     

    houuuuu ! la honte,comment dire à des patrons qu'ils profitent du système maintenant??vu ses antécédents,il est plus crédible!

  • Christophe22300
    Christophe22300     

    Parce qu'il y a encore des gens pour croire que des hommes se battent pour accéder à de hautes fonctions politiques et syndicales de manière désintéressée, pour le bien des français ??? Le pays des bisounours, ça n'existe pas !

  • deuxc
    deuxc     

    Pourquoi encore en poste? Pas devant un tribunal? Ben non, ce doit être un ^pot de la "magistrature"...

  • FunkCasimir
    FunkCasimir     

    la CGT, c'est vraiment la boite dans laquelle faut se faire embaucher !!!

    Elminster
    Elminster      (réponse à FunkCasimir)

    Sûr t'es invirable quoiqu'il arrive, les syndicaliste ont des statuts d'intouchable dans les entreprises privés, j'imagine même pas dans le public.
    Alors le Chef du syndicat, faut aller au TNT pour le déloger...

  • fifi0682
    fifi0682     

    les adhérents apprécieront de financer le train de vie et la pérennité de l'emploi de ceux qui le mettent au chômage!

  • PADDY
    PADDY     

    pauvre petit communiste qui vit dans un pays capitaliste, aurait t'il pu le faire ailleurs ( dans un pays communiste).

  • marina
    marina     

    Donc encore du temps pour faire refaire sa résidence secondaire au frais de la CGT !!!!!

  • jp-2b
    jp-2b     

    Thierry Lepaon reste en poste au lieu de démissionner.

    Il attend qu'on le vire pour toucher la prime de licenciement.

  • gaulliste30
    gaulliste30     

    ah.. c'est la CGT. j'ai cru que c'etait. le medef...149000 euros pour l'appart, 62000 pour les bureau...meme GATTAZ n'a pas osé.!

  • homme123
    homme123     

    La démission pour un syndicaliste " hors principes et normes " est une chose normale...qu'il s’en aille...

Lire la suite des opinions (22)

Votre réponse
Postez un commentaire