En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pour alléger la paperasse des entreprises, une déclaration fiscale unifiée va être mise en place.
 

50 nouvelles mesures de simplification pour la vie des entreprises ont été présentées au président de la République, ce jeudi 30 octobre. Et François Hollande a évoqué plusieurs décisions pour les particuliers avec la possibilité de payer ses amendes avec son smartphone ou de demander sa carte vitale en ligne.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Christophe22300
    Christophe22300     

    Que le gouvernement part en vacances longtemps...longtemps. Ca va nous simplifier la vie et nous permettre de bosser dans de meilleures conditions

  • R1
    R1     

    La simplification est déjà en route dans ce forum...........

  • ANSALDO
    ANSALDO     

    Le gouvernement veut nous simplifier la vie en nous cachant combien on côtise et pourquoi on côtise. Ainsi vous ne verrez plus les prestations sociales auxquels vous côtisez et auxquels vous n'avez plus droit. Ils sont fort n'est ce pas ?

    De plus les PME devront dépenser des sommes astronomiques pour une mise en conformité rapide. Vema impliquera la mort de certaine PME déjà dans le rouge.

    ANSALDO
    ANSALDO      (réponse à ANSALDO)

    Vema = cela

  • Charlotte
    Charlotte     

    C'est une bonne chose et va faire réaliser des économies aux entreprises... mais comme d'hab il faut que ça râle...

    ANSALDO
    ANSALDO      (réponse à Charlotte)

    Des économies, lesquelles ?

  • sortilege
    sortilege     

    qu'il simplifie plutôt le vie de nos députés qui ont d'énormes problèmes avec les déclarations fiscales , les loyers , les factures edf ................

  • vacheàlait
    vacheàlait     

    Simplification ou emmerde supplémentaire au nom "des économies" ?!

    "Coffres forts" numériques, qui seront piratés par des génies malhonnêtes...

    D'autre part, il est scandaleux de pouvoir demander une fiche d'état civil, un acte de naissance via le Net !

    Quand on sait ce que l'Etat fait pour les victimes de fumiers qui se balade en toute impunité avec l'identité d'un autre !!!

    Vous n'avez que ça à faire là haut, créer des problèmes aux "sans dents" qui ne peut pas se payer un avocat !!!!

    BJP
    BJP      (réponse à vacheàlait)

    Oui, remarques intéressantes et valables. La simplification risque en définitive, si elle est mise en application, se réduire à des bricoles qui n'auront que peu d'impact, par exemple la fiche de paie devrait parait il être "simplifiée" par la suppression de quelques lignes concernant (bien entendu) les retenues mais ces dernières seront bien évidemment faites et en plus elles ne pourront plus être, d'emblée, vérifiées. Vous parlez d'une simplification ?????
    Du pipeau pour calmer certains esprits torturés et encore un gros écran de fumée. Un autre exemple : les règles en matière de permis et d'autorisation de construire, les délais existent déjà et la non réponse, dans les délais, de l'Administration vaut me semble t il acceptation du dossier... etc... etc...

  • 37berry
    37berry     

    Et pendant ce temps là, les rémunérations des conseillers ministériels explosent !!!!!
    Alors que le gouvernement n’a que le mot « économies » à la bouche, les rémunérations et les primes accordées aux conseillers ministériels se portent bien. La rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de… 7, 1 % entre 2013 et 2014. Les primes, appelées indemnités sujétions particulières, ont quant à elles subi un coup de pouce plus modeste (4, 3 % tout de même). Au total, en comptant la rémunération et les primes, chaque conseiller gagne en moyenne 6, 5 % de plus cette année que l’an passé. L’inflation, pour mémoire, est passée de 0, 6 % en septembre 2013 à 0, 3 % aujourd’hui.......
    Cette année, la rémunération moyenne d’un membre de cabinet ministériel s’est élevée à 8 201 euros brut par mois (7655 euros en 2013). L’indemnité – la prime – est quant à elle en moyenne de 2 235 euros chaque mois (2 142 en 2013). La hausse des rémunérations est plus modérée à Matignon (+ 3, 7 %, à 13 348 euros), parce que les primes ont été fortement réduites. Plus curieux encore, beaucoup de conseillers gagnent plus que leur ministre… Dans 19 ministères sur 31, la rémunération brute moyenne est en effet supérieure à celle du ministre, qui s’établit à 9 940 euros. Enfin, la rémunération la plus élevée se trouve au ministère de la Culture (un conseiller gagne 13 744 euros par mois !), suivie de l’Intérieur (12 987 euros), de la Décentralisation (12 680 euros), du Redressement productif (12 369 euros) et enfin à l’Enseignement supérieur (12 222 euros). Au bas de l’échelle salariale, on trouve le secrétariat d’État aux Anciens Combattants (salaire maximum de 7 555 euros). En moyenne, en revanche, c’est au ministère de l’Intérieur et à celui de la Défense qu’on gagne le plus : 12 987 euros brut par mois, primes comprises…

  • 37berry
    37berry     

    Et pendant ce temps là, les rémunérations des conseillers ministériels explosent !!!!!
    Alors que le gouvernement n’a que le mot « économies » à la bouche, les rémunérations et les primes accordées aux conseillers ministériels se portent bien. La rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de… 7, 1 % entre 2013 et 2014. Les primes, appelées indemnités sujétions particulières, ont quant à elles subi un coup de pouce plus modeste (4, 3 % tout de même). Au total, en comptant la rémunération et les primes, chaque conseiller gagne en moyenne 6, 5 % de plus cette année que l’an passé. L’inflation, pour mémoire, est passée de 0, 6 % en septembre 2013 à 0, 3 % aujourd’hui.......
    Cette année, la rémunération moyenne d’un membre de cabinet ministériel s’est élevée à 8 201 euros brut par mois (7655 euros en 2013). L’indemnité – la prime – est quant à elle en moyenne de 2 235 euros chaque mois (2 142 en 2013). La hausse des rémunérations est plus modérée à Matignon (+ 3, 7 %, à 13 348 euros), parce que les primes ont été fortement réduites. Plus curieux encore, beaucoup de conseillers gagnent plus que leur ministre… Dans 19 ministères sur 31, la rémunération brute moyenne est en effet supérieure à celle du ministre, qui s’établit à 9 940 euros. Enfin, la rémunération la plus élevée se trouve au ministère de la Culture (un conseiller gagne 13 744 euros par mois !), suivie de l’Intérieur (12 987 euros), de la Décentralisation (12 680 euros), du Redressement productif (12 369 euros) et enfin à l’Enseignement supérieur (12 222 euros). Au bas de l’échelle salariale, on trouve le secrétariat d’État aux Anciens Combattants (salaire maximum de 7 555 euros). En moyenne, en revanche, c’est au ministère de l’Intérieur et à celui de la Défense qu’on gagne le plus : 12 987 euros brut par mois, primes comprises…

  • 37berry
    37berry     

    Et pendant ce temps là, les rémunérations des conseillers ministériels explosent !!!!!
    Alors que le gouvernement n’a que le mot « économies » à la bouche, les rémunérations et les primes accordées aux conseillers ministériels se portent bien. La rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de… 7, 1 % entre 2013 et 2014. Les primes, appelées indemnités sujétions particulières, ont quant à elles subi un coup de pouce plus modeste (4, 3 % tout de même). Au total, en comptant la rémunération et les primes, chaque conseiller gagne en moyenne 6, 5 % de plus cette année que l’an passé. L’inflation, pour mémoire, est passée de 0, 6 % en septembre 2013 à 0, 3 % aujourd’hui.......
    Cette année, la rémunération moyenne d’un membre de cabinet ministériel s’est élevée à 8 201 euros brut par mois (7655 euros en 2013). L’indemnité – la prime – est quant à elle en moyenne de 2 235 euros chaque mois (2 142 en 2013). La hausse des rémunérations est plus modérée à Matignon (+ 3, 7 %, à 13 348 euros), parce que les primes ont été fortement réduites. Plus curieux encore, beaucoup de conseillers gagnent plus que leur ministre… Dans 19 ministères sur 31, la rémunération brute moyenne est en effet supérieure à celle du ministre, qui s’établit à 9 940 euros. Enfin, la rémunération la plus élevée se trouve au ministère de la Culture (un conseiller gagne 13 744 euros par mois !), suivie de l’Intérieur (12 987 euros), de la Décentralisation (12 680 euros), du Redressement productif (12 369 euros) et enfin à l’Enseignement supérieur (12 222 euros). Au bas de l’échelle salariale, on trouve le secrétariat d’État aux Anciens Combattants (salaire maximum de 7 555 euros). En moyenne, en revanche, c’est au ministère de l’Intérieur et à celui de la Défense qu’on gagne le plus : 12 987 euros brut par mois, primes comprises…

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Je constate qu'il n'y a pas de levée de bouclier quand la gauche parle de faire bosser les jeunes dans des secteurs considérés jusqu'alors comme dangereux.
    Ce qui confirme que le traitement de l'info est différent en fonction du bord politique de ceux qui font les déclarations.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire