En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pour Louis Gallois, la compétitivité ne se résume pas au coût du travail
 

L’ex-patron d’EADS, qui doit rendre un rapport sur la compétitivité le 5 novembre, a affirmé que celle-ci ne se résume pas au coût du travail. Arnaud Montebourg propose, lui, de baisser les charges des entreprises en échange "d’investissements productifs".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • christophe lopez
    christophe lopez     

    quelques idées :
    * Aucunes charges pendant 5 ans pour toutes nouvelles "creations" d'entreprises , taper sur un nouveaux né c'est pas bien PAS BIEN .
    *TOUS Français ayant une carte d'identité doit être AUTO-ENTREPRENEUR .
    *tous les véhicules de fonction doivent être Français avec une TVA a 10/100 véhicules étrangers TVA 50/100 voir plus .
    *un véhicule de fonction doit avoir une limite de gamme , c'est pas normal de licencier et de rouler en Mazerati ( ca c'est pour Hollande ) .
    * simplifier le fonctionnement administratif pour rendre le temps de travail plus productif
    *simplification de l'adaptation de la main d’œuvre (pas de l’intérim hors de prix qui biaise la production ) si tout le monde est AE plus besoin d'agence Intérim
    * supprimer les agences intérim
    Il y a plein de choses a faire pour que ça reparte et pas besoin d'avoir fait ENA (ecole de narcoleptique abrutis )

  • Ben  voyons
    Ben voyons     

    "Compétitivité: les premiers indices livrés par Louis Gallois" tiens, allez, Loulou : une idée que je te donne, comme ça, gratos, pour tes beaux yeux : arrêter d'emm**der les TPE avec des formulaires-à-la-con qui bouffent du temps de dirigeant lequel ne peut pas s'occuper de sa boîte, occupé qu'il est à gratter des TONNES de papiers INUTILES (mais obligatoires) qui vont finir dans les archives poussiéreuses que personne ne lira JAMAIS....... Mal barré, mec, on reparle de l'autorisation de licenciement : le temps que le gars puisse adapter son effectif suite un dumping social des pays de l'Est subventionnés par ses impôts... la boîte est morte ! ______________________________________________________________________ Droite et gauche, ils nous prennent vraiment pour des demeurés. Mais on le leur rend bien...

Votre réponse
Postez un commentaire