En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président de l'UMP défend la TVA sociale
 

Le président de l'UMP émet des doutes sur la fusion CSG-IR dans une interview aux Echos de ce 10 décembre. Il rappelle aussi sa préférence pour la TVA sociale et plaide également pour une dégressivité des indemnités de chômage.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Jean Pointure
    Jean Pointure     

    démission de françois,indigne d'etre le président de l'ump.parité homme femme ,c'est qui l'homme..honteux a la porte de l'ump

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    La CSG alignée sur l'IRPP, le rêve de spoliation toujours plus grand de cette gauche infecte au bénéfice des assistés et des troubadours. Ça suffit !!!!!

  • tigatito
    tigatito     

    je suis intermittent du spectacle . l'état fait le dos rond et ne fait pas son travail sur les intermittents, car il sait que les employeurs abusent sur les horaires de travail et ne payent pas celles ci comme il se doit.
    Du coup en étant intermittent vous pouvez travailler à l'equivalent du smic horaire sans problème avec des horaires de 12 à 15 heures, parfois même +, par JOURS !!!!!!!!!!!!!!! de jour comme de nuit, WE et jour férier….. sans AUCUNE !!!!!! différence de salaire.
    Nous ne disons rien car le secteur est très précaire. Les patrons font leurs loi. C'est marche ou crève ……..
    N'étant pas rémunéré à un juste niveau, et sans contrôle des pouvoirs public, les assedic nous aident à remonter et ajuster cette injustice.
    Si les aides baissent, c'est tout le système de la culture qui vas monter au créneaux et réclamer que justice soit faite ( comme cela c'est déjà passé), et l'état de ce retrouver devant ses responsabilités qu'il n'assume pas……….
    Aucun gouvernement n'a eu les "couilles" de le faire…..car c'est toute l'industrie de spectacle qui s'écroulerait …….

Votre réponse
Postez un commentaire