En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Sciences po se défend: attirer les meilleurs enseignants nécessite une polititque de rémunération attractive
 

Les Sages de la rue Cambon critiquent à tous les étages l'institution sur ce point. Sciences Po se défend, en arguant que pour attirer les meilleurs enseignants, il faut mettre la main au portefeuille.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Max 85
    Max 85     

    " L'attribution des primes exceptionnelles, par exemple, est peu lisible. Elle est laissée à la discrétion de la hiérarchie. Les primes sont très inégales et vont de 62 à 15 000 euros. Le paiement des heures dites complémentaires est, lui aussi, très souvent surévalué." Et l'on s'étonne que nous soyons en déficit permanent,,,tous les rouages de l'état sont occultes ou surpayés,du petit" jardinier" au plus haut fonctionnaire ....Sans compter les avantages pharaoniques

Votre réponse
Postez un commentaire