En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Didier Migaud, président du Haut conseil des finances publiques
 

Le nouveau Haut conseil des finances publiques désormais chargé de donner son avis sur les prévisions économiques du gouvernement a rendu son verdict : pour 2013, la croissance pourrait reculer.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • isabellaba
    isabellaba     

    Ils ont plus de discernement que ce gouvernement de pacotille qui n'arrête pas de nous mentir à longueur de temps, et voient que la croissance ne sera pas au rendez-vous, normal ces abrutis n'arrêtent pas d'augmenter les impôts et taxes, donc la croissance ne repart pas, le jour ou ils comprendront que ponctionner sans arrêt , coupe la croissance peut être que cela ira mieux , mais ce n'est ^pas pour demain avec ces guignols

  • louloucasta
    louloucasta     

    pas la peine de faire l' ENA pour comprendre comment marche une entreprise pas la peine c es gens la ne savent pas non jamais su ils n ont jamais hypothéqué leur bien pour faire vivre une entreprise d ailleurs on n nen serait pas la c est simple reette de^pense c est aussi simple que cela vulgairement parlant on ne met pas la charrue avant les boeufs

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Mais comment est-ce que ponctionner le pouvoir d'achat des Français peut-il faire repartir la croissance ? Si vous prenez l'argent des gens, ils consomment moins, c'est d'une telle évidence qu'il faut vraiment avoir des oeillère en or massif pour ne pas le comprendre. La seule solution était de favoriser les entreprises pour reconstruire une assiette imposable forte, et réduire les dépenses. Bref faire du Sarkozy.

  • Carambar
    Carambar     

    de 0,1 % à 1,2 % c'est une croissance multipliée par 10 ! ____ on avale de plus en plus gros les orifices se dilatent...

  • leane
    leane     

    S'il n'y avait que les sages qui étaient moins optimistes!

Votre réponse
Postez un commentaire