En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Michel Sapin dément avoir changé de position après que Bruxelles a refusé un nouveau délai à la France pour réduire son déficit.
 

Le ministre des Finances a démenti, ce mardi 15 avril, les informations de presse selon lesquelles il aurait réclamé un nouveau délai pour réduire son déficit à l'Europe, qui lui aurait opposé une fin de non-recevoir.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • diabolo12
    diabolo12     

    Ce Sapin il symbolise a lui seul la fausseté de ce gouvernement,aller y a qu'a pleurer a Bruxelles, bravo, les Grecs,Les Espagnols et les Italiens vont apprécié ;nous avons une bande de couilles molles a la tète de la France!

  • canardeur
    canardeur     

    il feras baisser le déficit comme il as fait baisser le chômage,a coup de mensonge devant des millions de téléspectateurs,un de plus il et pas as pres ,et avec la complicité des chaines de TV,qui sont a la botte du ps

  • pier157
    pier157     

    Ce qui me gêne le plus c est qu ils mentent avec un tel culot et personne ne dit rien existe t il une démocratie ou les menteurs sont sanctionnes?

  • nad 33
    nad 33     

    sapin est menteur et bon a dalle et quémander ne lui a surement pas posé problème, a mon avis la "réponse" lui a posé problème!! ha ha

  • calentita
    calentita     

    Un mensonge de plus?

  • felicie
    felicie     

    Sapin peut bien dire ce qu'il veut, et utiliser des faux-semblants pour masquer la réalité de sa piteuse quête de délais, on ne le croira jamais. L'équipe de ministres envoyée en Allemagne n'a pas motivé d'interruption des vacances d'Angela, trop contente d'infliger à l'un des deux au moins le camoufflet-retour qu'elle lui gardait en réserve pour les termes dans lesquels il l'avait qualifiée publiquement. C'est ça, Môsssssieur Montebourg, la diplomatie. L'ennui est que, dans tous les cas de figure, la mauvaise image de marque et la note sont toujours pour nous...

Votre réponse
Postez un commentaire