En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La France consacre 2,4% de son PIB à l'enseignement secondaire  mais compte un faible taux de diplômés.
 

La France consacre 54% de sa richesse nationale à la dépense publique. Dans une note publiée ce 22 juillet, le think tank France Stratégie dénonce un ratio coût/efficacité des politiques publiques bien inférieur à nos voisins européens.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

85 opinions
  • Jean Pointure
    Jean Pointure     

    aligner les retraites de public,sur celles du privé.et que les élus donnent l'exemple,ou se taisent NANTIS

  • Tahaan
    Tahaan     

    Manque de bol je fais partie de ces vieux cons et je n'ai pas l'intention de payer pour des toubibs qui roulent en Porsche Cayenne et viennent te dire que tu coute trop cher en soins alors que ce sont eux les "prescripteurs", voire les producteurs de ces mêmes mollécules "chères" qui outre les voyages d'agrément aux maldives communément appelés "congrès" recoivent des avantages pour les "bonnes ventes" qu'ils réalisent.
    Alors on s'étonne encore de la naïveté de certains qui veulent toujours nous faire porter le chapeau....que l'on soit "chauve" ou non.

  • Tahaan
    Tahaan     

    l'enseignement d'un constat qui fait que l'on rêve de ne plus soigner les vieux cons ainsi les 3 causes de déficit sont réunies.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    ti li comprend qui quand i pèrle di ritraite in dificit il engloube privi et piblic ? Et que ta distinction, quoique juste, en l'occurrence on s'en bât les roustons ?

  • victor57
    victor57     

    Hey Maxou, tu mélanges Tout (trop fort la rime) : les retraites publiques sont budgétisées, les retraites privées sont liées aux cotisations des actifs du privé...elles ne sont pas liées et personne ne pompe l'autre...elles sont séparées....ti li comprend !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    La part de l'état est un faux problème, comme expliqué plus haut. Le problème c'est l'endettement global. Embaucher une armée de fonctionnaire payés par le contribuable pour faire payer à l'état ce qu'il paie déjà avec l'endettement (mais les fonctionnaires en moins) est parfaitement idiot, désolé de le dire.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Et oui le problème c'est la gestion politique, alors il nous faut vite une nouvelle politique de gestion.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les 47% de prélèvements obligatoires il faut bien comprendre que c'est une MOYENNE. Dans un pays où presque la moitié des habitants sont non imposables, et auquel cas largement subventionnés par l'argent public ...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    @KADO83 vous oubliez les 20% de TVA, les prélèvements et dépenses obligatoires, redevance, etc ....

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    3000€ est un bon salaire EN FRANCE. En Suisse pour 3000€ y en a un paquet qui ne sortent même pas de chez eux.

Lire la suite des opinions (85)

Votre réponse
Postez un commentaire