En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le dossier Florange n'en finit plus de mettre le gouvernement dans une position délicate, et interfère avec les négociations sur les contreparties du pacte de compétitivité.
 

A l'heure où les discussions vont bon train sur les contreparties au crédit d'impôt accordé aux entreprises, les syndicats pourraient durcir leur position. La faute à un sentiment de trahison sur le dossier Florange/ArcelorMittal.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • pat352
    pat352     

    jeff1965: "pour info c'est nous qui payons le crédit de 20 milliards" Comment tu fais pour débiter autant d'âneries ? 1-On pique 20 milliard aux entreprises 2-Sous de multiples conditions on leur rend l'année suivante...éventuellement (Personne n'y croit en fait). Il est ou ton paiement ?
    Quel actionnaire serait assez idiot pour prêter de l'argent sans faire aucun bénéfice, explique ce mystère ? Quand à la "compétitivité" LOL +120 milliards d’impôts en 2 ans, +61000 fonctionnaire dans le pays qui a déjà le record mondial des impôts, celui des élus, du poids de l'état (hors régime communiste) etc. etc. !

  • Rejane Vauvert
    Rejane Vauvert     

    la ferme idiot

  • cevennol
    cevennol     

    pensez à çà!!!!!!!!!tout les jours 1500chomeurs de plus toute catégorie,
    en 1 mois 50000 chomeurs de plus ce n'est opas effrayant çà...ce putain de gouvernement nous cache tout çà la réalité c'est çà....face de flamby à la poubelle ,tu as plus que ruiné ta région maintenant c'est la france ...et les socialistes ne disent rien si c'était sarko j'imagine meme pas...les médias vous etes en grand majeur responsable de tout ce merdier.....vous voulez garder vos avantages.....vous les journalistes vos abattements d'impots qui réprésentent au total une somme exorbitante exorbitante n'est ce pas bourdin and co.....

  • pat352
    pat352     

    Faire claquer aux citoyens des millions d'euro pour sauvegarder 600 emplois devenu inutiles alors que la fiscalité du gouvernement va faire crever 6000 entreprises chaque année, on rêve. Une vision idéologique de l'économie qui date du 19eme siècle pour une "majorité" des français ça fait peur. Jacques Lesourne parlait de la France comme « d’une Union soviétique qui aurait réussi », elle est en train de foirer comme l'autre en fait.

  • Aramis
    Aramis     

    oui !on devrait avoir notre mot à dire , c'est notre argent !!!

  • Lauthier
    Lauthier     

    Martin va finir à la direction du PS ....

  • Lauthier
    Lauthier     

    Rien , c' est E. M artin qui commande , On rève !!!!

  • jeff1965
    jeff1965     

    ils ne faut pas donner d'argent à toutes les entreprises qui licencient ,à toutes celles qui font des bénéficient et redistribuent aux actionnaires au lieu de réinvestir,à tous celles qui ont des patrons voyous comme Mittal ou encore celle qui ne respectent pas la france ses valeurs et ceux qui travaillent...OUI le crédit d'impôt doit être donner à ceux qui créent de la richesse de l'emploi et sont honnêtes (toutes les PME PMI TPE et artisans ) pour le CAC 40 rien pas un sou: pour info c'est nous qui payons le crédit de 20 milliards et c'est encore nous qui allons subir la compétitivité et la précarité .

Votre réponse
Postez un commentaire