En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une borne de l'écotaxe gérée par la société Ecomouv'
 

La polémique continue autour des conditions d'attribution du contrat de l'écotaxe à la société Ecomouv'. Le Sénat va mettre en place une commission d'enquête. Pourtant, un rapport sénatorial daté de février dernier semble indiquer que la passation du contrat n'avait rien d'anormale.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • quedubon
    quedubon     

    Bonjour,
    Eco-taxe. Comment des politiques français ont-ils pu négocier et signer un tel contrat avec une entreprise étrangère, engageant 25% d'un impôt français. Il faut annuler ce contrat et si des indemnisations doivent être versées, que ce soient ces politiques qui les règlent. Quant à l'éco-taxe, elle est nécessaire mais sur tous les produits qui entrent en France (par camions, avions, trains). Que les portiques soient installés aux frontières, dans les ports, les aéroports... et que la taxe soit réglée immédiatement. Il faudrait aussi une éco-taxe sur tous les investissements étrangers financiers en France.
    Trop c'est trop.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    on a inventé une nouvelle machine à gaz !!!

  • Le Patriote
    Le Patriote     

    Il doit bien y avoir une plaque d’identification pour chaque portique avec son N° de serie !!! les Bretons devaient récupérer se genre de plaque qui doit etre rivetée sur les portiques !! le nom du fabricant doit y etre inscrit !!!

  • Le Patriote
    Le Patriote     

    Qui peut croire que les Portiques valent entre 500 000 et 1 000 000 millions d'euros !!
    si ça se n'est pas de l'arnaque !!!! Allez je me lance !! a tout casser ! ils valent entre 50000 et 100000 milles euros !! installer et avec l'électronique ! ils faudrait savoir ou ont été fabriqué les Portique en alu et par qui ?? les journalistes ne font pas leur travail !!

  • Le Patriote
    Le Patriote     

    Le pire dans cette histoire d'éco-taxe ! c'est qu'il n'y a pour l'instant que 5000 KMS de routes payantes !! mais personne ne peut garantir qu'un jour on ne passe pas a 6000 ! puis a 8000 ou encore a 10000 KMS de route payante !!! le prix du KM non plus n'est pas plafonné dans le temps !!! on va même aller plus loin !! aujouird'hui les PL de + de 3t5 !! mais demain !!pourquoi ne pas faire payer les VP !!! la preuve ! le système et l'investissement est pour l'instant surdimensionné par rapport au seul trafic des PL !! de plus des bruit court selon laquelle des testes sur des voitures serait entrain de se faire sur le site de la base de Villacoublay ! info ou intox ?

  • Cedric Citharel
    Cedric Citharel     

    Cela fait longtemps que les partenariats public-privé (les PPP) sont dénoncés par les spécialistes comme autant de montages destinés à détourner l'argent public pour l'offrir à de grosses boîtes privées.
    Sans surprise, on découvrira dans quelques années que le neveu ou le fils d'un ministre a été embauché comme consultant par Ecomouv' ou par l'une de ses filiales, et le ministre en question se défendra en disant que ce n'était qu'un hasard et qu'il n'y a pas eu d'enrichissement personnel.
    En attendant, pour savoir qui nous dirige et comment les caisses sont pillées par le monde de la finance, lisez "On les croise parfois", de Cedric Citharel.
    http://bit.ly/1alYb8D

  • pasquedubien
    pasquedubien     

    c 'est certain qu' avec des portiques et bornes , fabriquées manuellement par une armée de fonctionnaires spécialisés,montés par d' autres spécialisés en montage de châpiteaux , gérés par d' autre spécialisés aussi, en racket, des redevances ( pas un impôt ou une taxe ) encaissées par d 'autres , en tout quelques milliers de nouveaux embauchés à vie et même après, reversion ), la chose eût été plus juteuse ... !!!!

  • quedubon
    quedubon     

    Notre gouvernement fait dans d’autres pays ce qu’il ne fait pas en France pour sauver les emplois!



    La France signe avec le Maroc un soutien aux PME de 67 millions €

    (Agence Ecofin) – Mohamed Boussaid, ministre marocain de l’Economie et des Finances, a reçu jeudi 31 octobre 2013 Pierre Moscovici, son homologue français, pour signer une déclaration d’intention relative à la coopération franco-marocaine en matière de financement des PME qui prévoit un appui à la fois technique, financier et en matière de formation.

    Pour l’aspect financier, il est envisagé :

    d’une part, (i) un transfert au Fonds de garantie PME mis en place par le ministère de l’économie et des finances et géré par la Caisse Centrale de Garantie des ressources qui sont disponibles du Fonds de garantie français en faveur du Maroc, actuellement de l’ordre de 26 millions € ; et (ii) le redéploiement des ressources de coopération financière de l’équivalent de 16 millions € du Fonds de garantie de restructuration financière ;
    d’autre part, un dispositif d’un montant maximum de 25 millions € en vue d’améliorer l’accès au crédit des PME

    De même, un Protocole de coopération a été signé entre la Banque Publique d’Investissement de France, l’Agence Française de Développement et la Caisse Centrale de Garantie qui vise le renforcement de leur coopération en matière de mécanismes de partage de risques ainsi que le financement des petites et moyennes entreprises marocaines et françaises installées au Maroc ou désireuses d’y investir.

    Les deux ministres ont aussi abordé les perspectives et les opportunités offertes par la politique européenne de voisinage, le Statut Avancé du Maroc auprès de l’UE et l’Union pour la Méditerranée pour le renforcement d’un partenariat stratégique mutuellement bénéfique.

    «Nous avons insisté sur la priorité d’améliorer la compétitivité des petites et moyennes entreprises marocaines et de chercher de nouveaux instruments pour les accompagner», a déclaré à la presse Boussaid à l’issue de ces entretiens.

    Commentant la nature de la relation exceptionnelle entre le Maroc et la France, Pierre Moscovici a expliqué : « La France a besoin de s’appuyer en Afrique sur une puissance régionale stable et capable d’unir ses talents à ceux de la France, il y a une carte à jouer en terme de relais régional. Le Maroc, pays émergent, qui dispose d’infrastructures solides, de pôle d’excellences dans l’industrie et les services et qui est pleinement intégré dans le marché régional et mondial, tient une place privilégiée au niveau du continent »

    La France compte au Maroc plus de 750 filiales d’entreprises employant plus de 120 000 emplois.

Votre réponse
Postez un commentaire