En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Ségolène Royal est prête à dénoncer le partenariat public privé négocié sous Nicolas Sarkozy
 

La ministre de l'Ecologie a, ce jeudi 16 octobre, affirmé qu'elle pourrait remettre en cause le contrat qui lie l'Etat à Ecomouv', la société chargée de la collecte de l'écotaxe. Elle a dénoncé un système absurde.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • al Azar
    al Azar     

    La nomination de Ségolène Royal comme vice-présidente fait quand même de la BPI le bras armé de l’Etat ?

    Je ne dirais pas ça. La France s’est beaucoup régionalisée, c’est une bonne chose. Il y a maintenant des vrais pôles de développement régionaux, qui commencent à être significatifs. La France est vraiment en train de se rééquilibrer. C’est en région qu’on va réussir à constituer le tissu de PME qui va nous permettre de sortir du pétrin. Donc il est normal qu’il y ait des présidents de conseils régionaux au conseil d’administration de la BPI. Il y en a trois, dont Ségolène Royal.

    Le président de la République a décidé que ce serait bien que madame Royal devienne vice-présidente. Pourquoi il a décidé ça ? Parce qu’ils ont tous compris que les entrepreneurs avaient besoin – mais un besoin physiologique – qu’on leur dise qu’on les aime. C’est un besoin qui est constamment inassouvi.

    Et Ségolène Royal est plus à même de l’assouvir ?

    Madame Royal a fait 48% aux avant-dernières élections présidentielles. Donc elle communique quand même pas mal avec le pays. Donc que madame Royal soit là pour dispenser un discours pro-business, il n’y a pas de problème, si c’est ce dont on a besoin. Après, ça ne se traduit d’aucune manière dans un processus de décision dans des dossiers particuliers. Madame Royal n’est pas dans les comités d’investissement, ni dans les conseils d’administration des filiales. Moi-même, je ne la vois pas en dehors des conseils d’administration. Pas un coup de fil, pas un SMS, pas un rendez-vous.
    extrait de rue 89 le 15/4/2013.
    Cumule-t-elle toujours la vice-présidence ? Si oui, quels jetons de présence (ou d' absence ?) ????

    al Azar
    al Azar      (réponse à al Azar)

    ci-dessus, extrait d'une interview de Nicolas Dufourcq de la BPIFRANCE.
    Et avec la "gratuitude" des autoroutes le WE, je revoterais bien pour elle, même si ça me fait schister un peu !

  • brindacierfifi12
    brindacierfifi12     

    Ségolène rhabillée par son oncle

    François Michel Gonnot, député de la 6ème circonscription vient de publier un nouvel article sur son blog: "Voici l'article que le général de brigade PierreRoyal a fait paraître dans son bulletin de promotion en mai :

    " Suite aux nombreuses questions qui me sont posées quotidiennement concernant mes liens de parenté avec Ségolène Royal, je tiens à effectuer la mise au point suivante : Ségolène Royal est ma nièce, fille de mon frère aîné Jacques, qui a terminé sa carrière militaire avec le grade de lieutenant-colonel dans l'artillerie de Marine. Si je ne partage en aucune façon ses options politiques, l'esprit démocratique me contraint à les supporter. Par contre, je ne puis admettre que, pour construire sa carrière politique, elle ait sali de façon outrageante la mémoire de son père.
    Lors de la sortie de son livre«Le printemps des Grands-parents» , titre très cocasse quand on saura qu'elle a été particulièrement odieuse avec mes parents (ses grands-parents), elle a accordé un certain nombre d'interviews d'où il ressortait qu'elle avait eu une enfance très dure du fait de son père, militaire rigide et borné qui la brimait.
    Par contre, au moment de la guerre du Golfe, dans une interview du journal « La nouvelle République du Centre », elle disait son soutien aux soldats français, évoquant avec émotion le souvenir du départ de son père pour l'Algérie et sa mort au combat (en réalité, mon frère est mort d'un cancer en 1981) ! (…)
    En conséquence, je n'ai plus aucune relation avec cette jeune femme, résolument mythomane et j'ai honte de voir le nom de ma famille ainsi galvaudé par une personne qui est en train de mettre à sac sa région sur le compte de ses administrés....et ce sans payer l'ISF malgré son patrimoine bien garni. Et Louis Mexandeau, ancien ministre socialiste, ainsi que nombreux de ses anciens collègues disent d'elle....:«Ségolène Royal, c'est une inculture de taille encyclopédique, une sorte de trou noir de la science, une ignorance crasse, qui avoue même aujourd'hui en petit comité, qu'elle est bien heureuse de ne pas a avoir à gérer la crise actuelle; mais surtout satisfaite d'engranger ce que le P.S. lui verse à titre d'indemnités personnelles pour l'ensemble de ses déplacements, et pas au nom de l'internationale socialiste dans le monde ».
    Fermez le ban !!!

    Et quand on pense que près d'un français sur deux était prêt à voter pour elle, ça fait froid dans le chabichou !!

    Pierre ROYAL, l'oncle de Ségolène

  • brindacierfifi12
    brindacierfifi12     

    Ségolène rhabillée par son oncle

    François Michel Gonnot, député de la 6ème circonscription vient de publier un nouvel article sur son blog: "Voici l'article que le général de brigade PierreRoyal a fait paraître dans son bulletin de promotion en mai :

    " Suite aux nombreuses questions qui me sont posées quotidiennement concernant mes liens de parenté avec Ségolène Royal, je tiens à effectuer la mise au point suivante : Ségolène Royal est ma nièce, fille de mon frère aîné Jacques, qui a terminé sa carrière militaire avec le grade de lieutenant-colonel dans l'artillerie de Marine. Si je ne partage en aucune façon ses options politiques, l'esprit démocratique me contraint à les supporter. Par contre, je ne puis admettre que, pour construire sa carrière politique, elle ait sali de façon outrageante la mémoire de son père.
    Lors de la sortie de son livre«Le printemps des Grands-parents» , titre très cocasse quand on saura qu'elle a été particulièrement odieuse avec mes parents (ses grands-parents), elle a accordé un certain nombre d'interviews d'où il ressortait qu'elle avait eu une enfance très dure du fait de son père, militaire rigide et borné qui la brimait.
    Par contre, au moment de la guerre du Golfe, dans une interview du journal « La nouvelle République du Centre », elle disait son soutien aux soldats français, évoquant avec émotion le souvenir du départ de son père pour l'Algérie et sa mort au combat (en réalité, mon frère est mort d'un cancer en 1981) ! (…)
    En conséquence, je n'ai plus aucune relation avec cette jeune femme, résolument mythomane et j'ai honte de voir le nom de ma famille ainsi galvaudé par une personne qui est en train de mettre à sac sa région sur le compte de ses administrés....et ce sans payer l'ISF malgré son patrimoine bien garni. Et Louis Mexandeau, ancien ministre socialiste, ainsi que nombreux de ses anciens collègues disent d'elle....:«Ségolène Royal, c'est une inculture de taille encyclopédique, une sorte de trou noir de la science, une ignorance crasse, qui avoue même aujourd'hui en petit comité, qu'elle est bien heureuse de ne pas a avoir à gérer la crise actuelle; mais surtout satisfaite d'engranger ce que le P.S. lui verse à titre d'indemnités personnelles pour l'ensemble de ses déplacements, et pas au nom de l'internationale socialiste dans le monde ».
    Fermez le ban !!!

    Et quand on pense que près d'un français sur deux était prêt à voter pour elle, ça fait froid dans le chabichou !!

    Pierre ROYAL, l'oncle de Ségolène

Votre réponse
Postez un commentaire