En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'écotaxe poids lourds devait servir à financer des projets d'infrastructures routières.
 

La Fédération nationale des travaux publics va demander à l'Etat, mardi 12 novembre, de compenser les recettes liées à l'écotaxe, qui devait financer des infrastructures routières. 500 millions d'euros manqueraient, selon la FNTP.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Yves Trlt
    Yves Trlt     

    Qualifier en permanence ces taxes d’"écologiques" n'est certainement pas la meilleure manière de communiquer l'étendue et l'urgence du problème, car la situation c'est ça :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/yt75/030713/transition-energetique

    Il serait peut-être temps d'être un peu au courant.
    Après cette taxe semble clairement être un prototype de la maladie de la sur-complexité.

    Dans les années soixante dix on était encore capable d'énoncer le terme "choc pétrolier", aujourd'hui non seulement la crise est aussi, si ce n'est surtout un monstrueux choc pétrolier qui ne fait hélas que commencer, mais on n'est même plus capable de simplement désigner la chose, préférence pour la valse des étiquettes financières à tous les étages.

    Stade Alzheimique tweetero facebookien de la civilisation industrielle ou quelque chose comme ça sans doute.

Votre réponse
Postez un commentaire