En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Correction - enquête préliminaire de gendarmerie après xynthia
 

Une enquête préliminaire de gendarmerie a été ouverte pour déterminer si d'éventuelles fautes ont pu provoquer les décès causés par la tempête Xynthia.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • popekmomek
    popekmomek     

    Il est évident qu' il faudra de longs mois pour comprendre pourquoi (par exemple)Mme le sous préfet a dit qu' on ne pouvait pas évacuer 400000 personnes alors que tout le monde savait que le risque majeur concernait les lotissements récents de La Faute ( voir Ouest France de ce jour, journal qui se réveille enfin)

  • Poudiougo
    Poudiougo     

    En appointant une flèche du barreau parisien afin de se protéger, la municipalite de La Faute ne fait qu' ajouter la lâcheté au déshonneur . Mais qui va payer ?

  • MOL
    MOL     

    Décidément, derrière votre micro, vous ne savez que critiquer la loi et trouver des justifications à ces délinquants. Moi je vous propose une chose, puisque vous êtes si humanistes, que la gauche et les médias financent les dégradations. Moi j'en ai marre de votre minimisation et justification qui mènent la Franc eà la ruine. ALORS PROUVEZ VOTRE HUMANITE : PAYEZ ! mais je ne rêve, las donneurs de leçons sont humanistes avec l'argent des autres....

  • gege60
    gege60     

    UNE ENQUETE POUR QUELS RESULTATS,

    COMME D'HAB
    SILENCE pour les amis politiques

  • bichounette
    bichounette     

    ui cette loi n'a pas permis aux pompiers d'avoir du temps de travail pour aider ces pauvres hères.

Votre réponse
Postez un commentaire