En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les syndicats réclament toujours des investissements stratégiques pour le site de Florange plus important que les 53 millions annoncés
 

Jean-Marc Ayrault a reçu mercredi soir l'intersyndicale de Florange pour s'expliquer sur l'accord passé vendredi avec ArcelorMittal. Pour le Premier ministre, il est hors de question de revenir sur ce compromis. « Nous prenons ça comme un casus belli », répond la CFDT.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • DrBang
    DrBang     

    Le dépêche vient de tomber. Je me demande de plus en plus si l´exécutif va rester les 5 ans?
    Je commencerai bien par demander au président de dissoudre l´assemblé nationale...

  • manitou36
    manitou36     

    Ils se sont fait avoir très profondément, et celà leur fait très mal ou je pense, ils ont le droit de pleurer, mais ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux mêmes !

  • fifi51
    fifi51     

    Est il absolument inimaginable que mr MITTAL, habitué des grands marchés et des négociations internationales, originaire d'un pays ou la corruption existe aussi, qu'il ait pensé à quelques "retrocomissions", ou enveloppes diverses pour "mettre de l'huile dans les rouages" et faciliter ainsi les négociations avec le pouvoir Francais ? Suis je le seul à y penser?

  • LE DINGO
    LE DINGO     

    ils commencent à nous les briser, y a pas qu'eux en FRANCE, ils ont confié les clefs de la FRANCE à ce gouvernemant, maintenant faut pas pleurer.

  • jojo42000
    jojo42000     

    Les 60 propositions de Hollande "pour faire comme Mitterand" qui en avait fait 110 ne font que vague illusion. Mais ce qui fait illusion c'est leur politique générale.Emploi d'avenir sur le dos des contribuables, le ministre Peillon qui table sur la formation des "exclus" comme l'avait fait Mitterand fornation prétexte à l'emploi de "formateurs", genre garde chiourme payés par les contribuables. Mais l'argent n'est plus là pour préserver nos insdustries! L'heure est aux choix, et les promesses qui ont été faites ne sont pas en adéquation avec la réalité des enjeux.

  • ironiquecynique
    ironiquecynique     

    Beaucoup ignorent le crédo politique : "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent". L'action politique se résume à tenir des discours démagos pour mieux gruger les gogos qui avalent n'importent quelles chimères. Le politique a bien compris que l'électeur est un immature, qu'il ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

  • BGTROM
    BGTROM     

    à votre avis? Mittal a plusieurs sites en France. Il a racheté ARCELOR qui était le premier mondial pour le devenir à son tour. Il a baptisé tous ses sites en France du non d'Arcelor Mittal. Savez vous ce qu'était Arcelor ? C'est l'acier lorrain comme l'indique son nom Arce LOR, donc que les ouvriers soient inquiets, il faut les comprendre. Jusqu'à présent Mittal leur a tout pris pour les couler et favoriser tous les sites qu'il a au monde, avec l'aval des gouvernements successifs (là, ils s'entendent bien). Comment peut on être le premier mondial et du jour au lendemain ne plus rien valoir? C'est là la question que vous devez vous poser avant de critiquer.

  • BGTROM
    BGTROM     

    en plus, il est content! C'est vraiment des gens qui sont en dehors du coup et de loin. Comment peuvent-ils être contents de s'être fait rouler dans la farine ? Vraiment des incapables.

  • DUBAS
    DUBAS     

    Lors de la campagne présidentielle les socialistes chantaient !! DANSEZ maintenant

  • joelboby
    joelboby     

    Super menteur;

    Il n'a pas sauvé d'emploi. Mittal a campé sur ses positions qui a ce sujet étaient :

    PAS DE LICENCIEMENT mais des reclassements sur d'autres sites et de départs anticipés en retraite (et là ceux qui pourraient être concernés se frottent les mains). Que l'on s'occupe plutôt des 900 licenciements d'Alcatel.
    En Mai, je savais Hollande et son troupeau nul mais à ce point c'est inimaginable?

    Dans quel merd.... sommes nous tombés ?

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire