En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Retrouvez les coulisses de l'économie avec Jean-Marc Daniel à 7h50.
 

LES COULISSES DE L’ECO - La politique industrielle, c’est le retour des années 60! Les défenseurs de la vieille industrie mettent en avant le fait que les objets industriels s’exportent. C’est ignorer que beaucoup d’autre choses s’exportent.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • joel the clone
    joel the clone     

    la France est à l'Age de bronze vivement que les romains débarquent pour nous apprendre l'acier

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    Que de haine....C'est rare chez une femme !

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    Ils ne seront pas dépaysés car on y retourne. Déjà en Italie, des enfants ne vont plus à l'école pour travailler et subvenir aux besoins de leur famille.

  • Marie du 65
    Marie du 65     

    Tout le monde vit avec la nostalgie du passé dans ce pays et surtout les politiques et les administrations. Les syndicats se croient encore au bon temps de la commune, de Jaurès, de Germinal, du Front Pop. Les politiques encore sous l'occupation allemande car ils voient des nazis partout dès que l'on brandit des propos contre les étrangers. Il faut dire que comme extrémistes, les associations bien pensantes gauchistes et cathos, s'en donnent à coeur joie. Il faudra bien plus qu'une révolution pour extirper la merde qui colle aux yeux de tout ces nantis.

  • Saladelle 30
    Saladelle 30     

    Puisqu'on revient aux années 60 , il va falloir rouvrir les mines de charbon dans le Nord et l'Est . Les Ecolos y pensent sérieusement pour réduire le Nucléaire , et ils ne font que suivre ce que Mme MERKEL s'apprête à faire en Allemagne. Une sorte de STO pour les Travailleurs Immigrés ? Les Ecolos, c'est pire que le F.N. !!!

  • Marie du 65
    Marie du 65     

    La France Gaulliste et Pompidouiste dont les syndicats n'arrivent pas encore à faire deuil et voudraient voir perdurer. La France des trentes glorieuse, du plein emploi, de la réussite sociale, des grands chantiers. Tout ça c'est de l'histoire, du passé, tout comme Jaurès, le Front pop ou la Commune!! Voilà où nous a mené l'immobilisme français et les décisions politiques pour ne rien changer et maintenir les amis aux affaires. Ce qui détruit la France, c'est la pyramide administrative, ce gigantesque millefeuille qu'il va bien falloir démolir, à moins qu'une guerre civile s'en charge. Moi, je pense plutôt pour la seconde solution parce qu'aucun politique UMPS n'aura le courage de détruire la pieuvre étatique. La France est arrivée au bout du rouleau, tous les rouages sont bloqués et le pire, c'est que les gens vivent comme si de rien était, comme si tout allait bien, tant on a inculqué l'individualisme pour éviter les révoltes sociales. Je ne me mouille pas trop en vous affirmant que la prochaine révolte sera sanglante. Lorsque trop de gens auront faim ça ira mal. A moins que les politiques, avec l'aide du low coast, puissent encore retarder le soulèvement.

  • limac
    limac     

    la France devrait faire renaître l'industrie du charbon et de l'acier pour des centaines de milliers d'emplois et dépendre des autres pour ses matières peut au final nous coûter beaucoup plus.Ont ils calculé le coût social de ces fermetures par rapport au surcoût des produits entraîné par la concurrence des pays étrangers?

  • VIA IZQUIERDA de Lille
    VIA IZQUIERDA de Lille     

    et pour les retraites,accé a la santé,la revalorisation des salaires,la politique est celle du début de l’ère industrielle

  • gussaoc
    gussaoc     

    Bonne analyse mais c'est le titre qui cloche. On devrait dire plutot: "depuis Pompidou on s'est laissé vivre". Le peu qui nous reste vient justement de ces trentes glorieuses ou nous investitions dans des pojets de société au lieu d'assister. Mais depuis 40 ans nous chargeons les "mules", c'est à dire ceux qui inovent prennent des risques. Alors pourquoi s'étonner que le Bateau FRANCE fasse faillite, puisque qu on embarque on embarque pour la soupe et on n'incite personne à prendre les rames . Eh oui le bateau France coule et personne n'écope!!!!!!!!

  • trets
    trets     

    la France a laissé tombé son industrie, quand l'Allemagne l'a maintenue : 28% du pib en Allemagne contre 12% en France....

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire