En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le centre chirurgical Marie Lannelongue dans les Hauts-de-Seine.
 

Le gouvernement a choisi de baisser de 0,24% les tarifs des cliniques privées au 1er mars sans toucher à ceux des hôpitaux. Une différence de traitement justifiée par le crédit d'impôt compétitivité et emploi qui profite aux seules cliniques.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • FLIBUSTE
    FLIBUSTE     

    REGIONS FRONTALIERES : Aux municipales, rappelez-vous des élus principalement de gauche mais certains aussi de droite, qui ne vous ont pas défendu contre la TAXE CMU DES FRONTALIERS ET DES RESIDANTS ETRANGERS, qui va mettre en péril la pérennité de nos régions. VIRONS LES TOUS- VENGEAANCE DANS LES URNES.

  • Maxoue
    Maxoue     

    0,24% autrement dit ,on ne verra même pas la différence,la SS peut être et encore.....

  • pasquedubien
    pasquedubien     

    qui, naguère dans l' opposition hurlait contre une santé à deux vitesses ????

    maintenant, ils n' ont plus besoin de " dérailleur" !!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire