En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Barroso bashing: le gouvernement partage "sur le fond" les propos de Montebourg

Mis à jour le
Arnaud Montebourg est donc soutenu par le gouvernement.
 

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem a affirmé, ce mercredi 26 juin, que les critiques d'Arnaud Montebourg sur le président de la Commission européenne "sont la marque d'un franc-parler". Mais le gouvernement "partage ces déclarations sur le fond".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    « Tout ce dont nous avons besoin est une crise majeure appropriée, et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial. »
    Ou « Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial. »
    Déclaration attribuée à David Rockefeller, 23 septembre 1994.

  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    « Parfois j'aime comparer l'Union Européenne en tant que création, à l'organisation des empires. Nous avons la dimension de l'empire, mais il y a une grande différence. Les empires ont été habituellement bâtis par la force avec un diktat imposant du centre, sa volonté aux autres. Maintenant ce que nous avons est le premier "empire non-impérial" »
    Barroso, José-Manuel : Président de la Commission européenne. 10 juillet 2007, conférence de presse à Strasbourg.
    « Aujourd'hui, l'Europe peut proposer les principes et les règles qui modèleront un nouvel ordre mondial […] Nous vivons effectivement un moment historique. Le genre d'occasion où la crise remet en question toutes les certitudes et les esprits sont plus ouverts au changement. Ce sont des moments extraordinaires et qui n'arrivent pas tous les jours. Nous devons comprendre qu'il s'agit vraiment d'un de ces moments où il y a une plus grande plasticité qui fait que nous pouvons effectuer un vrai changement. » Barroso, José Manuel - Parlement Européen, le 21 octobre 2008.

  • Manu11
    Manu11     

    La bande de crétins est bien sur d'accord avec le crétin nul, c'est evident

  • walter99
    walter99     

    Le FN est plus néolibéral que Barroso: il est pour la privatisation de la sécu et de l'école,contre les syndicats qui défendent les ouvriers, contre les 35 heures contre la 5ème semaine de congé contre les acquis sociaux , etc etc jamais vous n'avez vu le FN défendre un seul employé en grève il parle aussitôt de prise d'otage ,ils sont à droite de Barroso ,contre le petit peuple

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est pas comme si la gauche ne mettait pas beaucoup d'espoir sur la montée du FN, qui passe inévitablement par une critique de l'Europe. Si ça avait été la droite on l'aurait accusé de "flirter avec le FN". Mais bon, c'est la gauche, les gentils, faut rien dire.

Votre réponse
Postez un commentaire