En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La suppression de la 1ere tranche de l'IR ne devrait pas faire beaucoup de perdants
 

Les documents budgétaires 2015 confirment ce que BFMBusiness annonçait le 25 septembre: la réforme de l'IR entraînera bien une hausse d'impôt pour 22.000 contribuables, contrairement à ce que disait hier Michel Sapin. 

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • ArthurH
    ArthurH     

    Ce qui est le plus choquant, outre le fait qu'il y ait des "perdants", c'est l'attitude des responsables politiques incapables d'avoir un discours clair et sans ambiguïté, bref, je leur reproche de ne jamais dire les choses comme elles sont et surtout de prendre les gens pour des imbéciles.

  • 57popol
    57popol     

    les politiciens sont-ils parmi ces 22.000 foyers ?

  • cdnrbt
    cdnrbt     

    Ils ne savent RIEN. Ils ne savent même pas ce qu'il dépensent.
    Ils ne connaissent que le VOL des contribuables.
    Vivement la révolution.

  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    Un reliquat de la politique de la demande inefficace, car à défaut de consommation, tout partira dans l'épargne défensive (assurance vie collecte 15 milliards d'euros à fin 08/2014 vs 11 sur le total 2013).

    Cette épargne ne va pas dans l'investissement.

    Pour relancer la machine, il faut de la confiance, pour avoir de la confiance il faut un projet fort avec une vision claire.

    Tout le contraire de ce qui nous est proposé.

  • Elminster
    Elminster     

    Du vrai socialisme finalement, on donne d'une main et on reprend avec l'autre.

    57popol
    57popol      (réponse à Elminster)

    Le socialisme c'est prendre aux uns pour donner aux autres

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à Elminster)

    Le socialisme est le socialisme, qui n'est rien d'autre qu'une idéologie de redistribution et de nivellement organisé; promise par le haut, mais in fine toujours en réalité par le bas. La fête s'arrête, via soit une guerre ou une révolution (plus ou moins violente), quand il n'y a plus d'argent à redistribuer.

Votre réponse
Postez un commentaire