En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Inégalités au travail: "les femmes se mettent parfois 'hors-compétition'"

Mis à jour le
L'écart de salaire entre les femmes et les hommes est en moyenne inférieur à 20% selon Nina Schmidt, de l'Observatoire des inégalités.
 

Les femmes touchent un salaire en moyenne inférieur de 20% à celui des hommes et ne créent que 30% des entreprises. Une situation qui est notamment due à l'intériorisation des stéréotypes de genre, selon Nina Schmidt, de l'Observatoire des inégalités.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Aurelie No
    Aurelie No     

    Le titre est particulièrement mauvais. Il est peu représentatif de l'article et rend les femmes responsables des inégalités qu'elles subissent. Pourtant l'article explique bien que l'intériorisation des stéréotypes de genre et des rôles sexués concernent aussi bien les hommes que les femmes. C'est intéressant de voir un tel parti pris, comme une tentative de dépolitiser le problème et de dire qu'au fond les inégalités salariales c'est tout sauf un problème de société et encore moins d'homme.

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Moi, je que je constate après 40 ans de carrière (cadre multinationale), c'est qu'en général, les femmes dans l'entreprise, une fois installée, la vie familiale et personnelle prend le dessus. Ce qui n'est pas plus mal, car les hommes 'genre force de vente' au dents longues qui passent leur vie pour le boulot et les sous, ne sont globalement pas mieux vu a la fin dans les restructurations.

  • HERRIN
    HERRIN     

    Il n'y a pas que les raisons invoquées ci-dessus, l'école est le premier lieu de discrimination H/F , notre culture latine est le deuxième "lieu" , la religion catholique est le 3ème "lieu".
    Après ce qui est fait ce n'est que du rattrapage, regardons les EM et CA des stés , les femmes sont-elles moins diplomées ? sont-elles moins disponibles ? C'est vrai que la valeur travail commence à être reconnue après 20 heures mais surtout pas avant 10 heures , rester quand il ne reste que son patron c'est la clé du succés des Hommes pendant que les femmes vaquent à d'autres occupations disons primaires selon Maslow. La productivité , la compétence doivent-elles se mesurer après 20 h ou pendant le temps de travail ?

  • pseudoma
    pseudoma     

    Il y a aussi de nouveaux métiers non vraiment encore reconnus

Votre réponse
Postez un commentaire