En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'apprentissage: plébiscité par les Français, oublié des pouvoirs publics
 

Jean-Marc Daniel revient, ce mercredi, sur l'apprentissage. Un récent sondage montre l'attachement des Français pour celui-ci, alors que les pouvoirs publics renâclent à aller de l'avant.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • LaCumularde
    LaCumularde     

    Pour faire un apprentissage il vaut mieux être en Allemagne par exemple qu'en France c'est certain !

  • virginie59
    virginie59     

    je suis à 100% et non 10, je ne sais pas sur ce site il y a un souci pour la frappe

  • virginie59
    virginie59     

    suis 10% pour que lorsqu'une personne sait ce qu'elle veut faire, dès le plus jeune âge, elle doit y prendre la direction professionnelle

  • LA CRITIQUE
    LA CRITIQUE     

    IL FAUDRA APPRENDRE A VOS PROG2NUTURES QUE DANS LE TRAVAIL MANUEL ON PEU CE FAIRE UN BOBO A LA MAIN

    QUE DANS L4ENTREPRISE IL Y UN PSYCHOLOGUE

    MAIS LA GAUCHE PRÉVOIS UNE NOUNOU POUR LA POSE CAFÉ

    ET PUIS LE CAFÉ AU LAIT POUR LA POSE CIGARETTE


    ET PUIS UNE PRIME DE P2NIBILITE


    ET PUIS MAMAN AURA LE DROIT DE PRENDRE DE VOS NOUVELLES TROIS FOIS PAR JOUR

    VOILA ET MARTINE AUBRY QUI VA VENIR BIENTÔT COMME PREMIER MINISTRE VA VOUS DONNER LA SEMAINE DE 22 HEURES


    ET PUIS HUIT SEMAINE D E CONGÉS


    BON COURAGE LES BÉBÉ

  • BJP034
    BJP034     

    Bien entendu mais l'apprentissage dès 14 ans signifie la sortie du parcours scolaire traditionnel avant l'âge "légal" et ça, pour diverses raisons mais toutes évidentes les syndicats de l'enseignement sont tous farouchement contre. Et pourtant l'apprentissage est une des solutions clef pour diminuer le chômage...

  • candidat2017
    candidat2017     

    Un mal français, trop de monde dans les bureaux, pas assez sur le terrain. Trop d'intellectuels et pas assez de manuels. Et c'est dans les métiers manuels qu'il y a une vraie niche d'emplois. Arrêtons de dénigrer ces métiers et rendons possible l'apprentissage dès 14 ans. Il faudrait, pour bien faire, que ces personnes puissent reprendre des études plus tard lorsqu'elle disposeront de la maturité nécessaire.

  • candidat2017
    candidat2017     

    Bonjour. De nombreux enfants ne sont pas en capacité de faire des études, les laisser 'de force' à l'école ne leur apporte rien et perturbe l'enseignement des autres enfants.

  • Al Azar
    Al Azar     

    Ils ont collé la Taxe d'Apprentissage pour toutes les entreprises ! Les grosses se sont donc dégagées de l'apprentissage, le laissant à l'éducation nationale, avec des profs qui n'ont presque jamais travaillé en entreprise et dépassés par les techniques nouvelles, le management...des fonctionnaires irréalistes, comme les fonctionnaires-ministres de notre gouvernement, y compris le premier, et idem pour le président qui a mis 2 ans pour se rendre compte que c'était les entreprises qui créaient l'emploi, alors qu'il donnait, un comble, des cours d'économie à l'IEP Paris (science po) et qu'il est issu d'HEC/ENA ! L'incurie, l'incompétence et le manque de pragmatisme s'est installé jusqu'à la tête de l'Etat!

  • la lorgnette
    la lorgnette     

    Là,vous tapez un peu haut pour des cerveaux politiques.

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    L'apprentissage c'est bien mais pas à 14 ans. Plutôt 16. Quel père ou mère souhaiteraient en 2014 voir leur gamin être apprenti à 14 ans ? Les mômes doivent être instruits, connaître l'histoire, l'instruction civique et nos valeurs . Ensuite, si certains momes ont du mal à s’intéresser à l'école, il faut utiliser des moyens comme l'audiovisuel; les débats, les visites de terrain, etc etc. Moi, je suis un bourgeois riche, il n'y a pas d'apprentis chez moi, mais chez les mômes d'ouvriers qu'en sera -til ? Il y a un temps pour tout dans la vie.

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire