En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les aides associées aux contrats de génération seront directement accessibles pour les entreprises de plus de 50 salariés.
 

Un amendement voté ce vendredi 7 février permet aux entreprises comptant entre 50 et 300 salariés d'avoir directement accès à l'aide financière associée au contrat de génération. Une simplification du dispositif.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • fifi0682
    fifi0682     

    au détriment des contrats d'apprentissage! allez comprendre la logique si ce n'est que de placer ses mesures gouvernementales!

  • fifi0682
    fifi0682     

    les pauvres! obligés de solder leurs contrats pour que tout se vende! Et pourquoi aller sur les marchés faire un braderie? c'est le moment

  • the painter
    the painter     

    Pas de confiance dans la politique fiscale et économique du gouvernement actuel qui ne cesse de se contredire: pas de croissance et d'investissements possibles donc pas d'emplois véritables. Les entreprises embauchent uniquement si les cahiers de commandes redémarrent vraiment et que l'état leur fiche la paix. Mais de cela, les socialistes sont ignorants, ils ne jurent que par le secteur publique et sont friands d'administrations sclérosantes et saboteuses de toutes initiatives et pensent créer de la richesse avec des emplois précaires non marchands et ne reflétant aucun besoin économique. Ces emplois jeunes et de génération ne créent qu'augmentation des dépenses de l'état et de la dette donc de nos impôts. Même s' ils atténuent momentanément et artificiellement le chômage, ils ne peuvent en aucun cas se substituer à un emploi créateur de richesse donc pérenne. Les banques d'ailleurs le savent et ne prêteront pas à un client "emploi jeune ou de génération", ces travailleurs seront toujours considérés comme des travailleurs de dernier ordre, comme des travailleurs pauvres.

  • Marc1977
    Marc1977     

    Bah non...
    Les entreprise de MOINS de 50 salariés (les TPE) peuvent appliquer DIRECTEMENT ce dispositif.
    Les entreprise de 50 à 250/300 salariés (les PME donc...) pouvaient avoir accès à ce dispositif à la condition que des accords (de branches ou autres) aient étés conclus au préalable.
    Dans le cas présent, l'amendement supprime pour les PME l'obligation de négociation préalable.

    Pour résumer, à partir de maintenant, toutes les entreprises de moins de 300 salariés peuvent avoir recours à ce dispositif sans condition préalable.

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Le collaborateur objet en promotion, "- Madame ! Je vois que vous avez acheté un baril d'ARIEL … Si vous le reprend et que je vous en donne 2 où y'a rien d'écrit.- Oh bâ nonaaaaaaaa ! Heu heu heu ! "Voyez faut vraiment être con pour pas prendre 2 barils à la place d' 1."

  • elminster
    elminster     

    Ok, donc les TPE.petite PME ont le droit de crever la bouche ouverte, merci...

Votre réponse
Postez un commentaire