En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Logement: le gouvernement présente son plan de relance<br>
 

Manuel Valls a présenté, ce 29 août, son plan de relance de l'immobilier.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • Solaris
    Solaris     

    Jamais ils auraient dû mettre en place cette loi. Madame Duflot est la ministre la plus incompétente de ces 20 dernières années, celle qui crache le mieux dans la soupe et la personne la plus détestable du personnel politique.
    Maintenant le seul moyen de faire baisser les prix de l'immobilier c'est de faire construire, plus il y aura d'offres plus les prix baisseront. Ensuite pour Paris ou certaines grandes métropoles, il suffit de faire comme dans les années 60, créer de nouvelle ville à quelques kilomètres (comme Cergy Pontoise et autres villes) avec des commerces, des usines, etc Rien que la construction + tous les services qui seront créés cela relancerait l'emploi et désengorgerait les grandes villes.

  • Gromalin
    Gromalin     

    C'est tout à fait représentatif de la politique ultra-libérale menée depuis des décennies. On paie des impôts pour faire des cadeaux au "gros" et aux "petits" et les classes moyennes ne peuvent plus acheter. Il suffit de mettre en parallèle le prix des logements et les prestations offertes, face aux salaires et aux impôts subits pour comprendre cette situation.

  • petitchocolat
    petitchocolat     

    philippe44160besné bravo c'est tout à fait ça !

  • philippe44160besné
    philippe44160besné     

    La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule. Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide ; elle rit, danse et joue tout l'été.

    L'hiver arrive, la fourmi est au chaud et bien nourrie. La cigale grelottante organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie tandis que les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim. La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits-vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable devant une table pleine de provisions.

    Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d'autres vivent dans l'abondance. Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi. Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu'elle paie "sa juste part". Le professeur Jacquard passe dans tous les JT de 20 heures, en alternance avec Emmanuelle Béart, pour défendre le 'droit au logement' de la cigale et lance un appel solennel pour la réquisition immédiate des logements vacants appartenant aux collectivités locales, à des administrations, à l’état, à des banques, à des compagnies d’assurance, à de gros propriétaires.

    En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l'égalité économique et une loi d'anti-discrimination (rétroactive à l'été). Les impôts de la fourmi sont augmentés de 14,75% et la fourmi est condamnée à une lourde amende pour ne pas avoir embauché la cigale en CDI pour l'aider à ranger ses provisions.

    La maison de la fourmi est saisie par les autorités car la fourmi n'a pas assez d'argent pour payer son amende et ses impôts.

    La fourmi quitte la France pour s'installer avec succès en Angleterre où ses enfants peuvent se former au management international. La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée : elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi bien que le printemps soit encore loin.

    L'ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale, se détériore car cette dernière n'a rien fait pour l'entretenir. Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens. Une commission d'enquête est mise en place, qui coûtera 10 millions d'euros aux contribuables.

    La cigale meurt d'une overdose. Libération et L'Humanité font des pages entières de commentaires sur l'échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.

    La maison est squattée par des araignées immigrées polygames exploitant à fond la décision de Giscard d'Estaing de 1974 sur le regroupement familial, elles se dotent d'un chef venu de Côte d'Ivoire et s'autoproclament 'gang des barbares'. Le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France. Les araignées organisent un trafic de marijuana, enlèvent des juifs avec des demandes de rançons, les martyrisent à mort, accaparent une part grandissante de la police, des tribunaux, des prisons. De nouveaux budgets sont votés pour faire face à l'explosion de cette 'demande'.

  • R.I.P
    R.I.P     

    De plus, à partir du 1er janvier 2015, les préfets pourront ""délivrer des permis de construire dans les communes qui ne remplissent pas leurs obligations de construction de logements sociaux.""

    - encore pour les mêmes, donc le maire ne sert plus a rien alors c'est une dictature qui s'installe si on l'oblige a construire du logement social

  • R.I.P
    R.I.P     

    2 eme fois , les loyer vont augmenter

  • tania 7777
    tania 7777     

    Sur la Côte d'Azur ! + 8.5 pour cent de chômage en un an !!
    Quand on sait que c'est le tourisme et le bâtiment !! qui sont les principaux secteurs d'embauche ...................
    Ah ! oui c'est la crise ! qui n'existait pas avant 2012...........

    Lali
    Lali      (réponse à tania 7777)

    Sur la cote Atlantique c'est le contraire, les résidences poussent comme des champignons.

  • TENIO33
    TENIO33     

    encore une fois la France aux Parisiens et non pas au français

  • TENIO33
    TENIO33     

    encore une fois la France aux Parisiens et non pas à la France

  • DOV
    DOV     

    La première question à poser : Pourquoi un impôt sur les terrains non Bâtis ? Passons sur ts les autres impôts (+ values etc...)
    Il faut arrêter ce cinéma !

    Bill appelez moi Bill.
    Bill appelez moi Bill.      (réponse à DOV)

    Peut être pour empêcher certains cas de spéculation ?

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire