En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les buralistes craignent que la hausse de la fiscalité sur les cigares et cigarillos ne favorise le développement de la contrebande.
 

Les sénateurs ont supprimé, jeudi 13 novembre, la hausse de 300% des taxes sur les cigares et les cigarillos, qu’avaient votée les députés. Un soulagement pour les buralistes, qui craignaient à la suite de cette augmentation voir les réseaux d'approvisionnement illégaux se développer davantage encore.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • ANSALDO
    ANSALDO     

    Encore un preuve que le sénat doit être supprimé.

  • R1
    R1     

    Le sénateur fume le cigare alors..........

  • Lomry
    Lomry     

    Et on va bientôt entendre nos chers (trop chers) politiciens se vanter qu'ils font baisser les taxes.

  • jeanmarc
    jeanmarc     

    L'irrationalité incohérente et hypocrite de ce pays m'étonnera toujours. Politique de santé rigoureuse? Ce que vous fumez vous tue, alors vous pouvez continuer de fumer et donc de mourir à la condition de payer. On devrait alors pouvoir continuer à mettre de l'amiante dans les isolations des maisons à condition là aussi de payer une taxe pour revigorer la politique de santé.

Votre réponse
Postez un commentaire