En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, défend les projets gouvernementaux
 

Alors que le patronat menace de se mobiliser contre le gouvernement, le ministre de l'Economie défend le compte pénibilité et l'information des salariés en cas de cession. Deux mesures qui braquent les chefs d'entreprises.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • kris
    kris     

    une lumiere macron? je ne le cros pas ! cette usine à gaz de la penibilité va encore alourdir les charges de l'entreprise ! impossible à mettre en oueuvre ! en effet: autant d'individus au travail,autant de penibilité physiques ou psychiques,autan surtou de capacités psychiques ou physiques à supporter la tache ! l'aspect medicine du trvail et controle medical mesurant les effets de la tache en regard de la santé du travaileur suffisait à reconnaitre le droit à la reforme ou à la retraite,non?
    ET PUIS?quid des parcours professionnels quand on change de poste ou de travail plusieurs fois? sauf à reconnaitre que tous les boulots ont des aspects pénibles,avec macron:tous à la retraite à 50 AN !!! gros comme une maison que macron veut récupérer les frondeurs !

  • cdnrbt
    cdnrbt     

    Aller au travail quand les transports en communs sont trop souvent en GRÉVE, c'est ça la PÉNIBILITÉ.
    Nous, les contribuables, y avons tous droit !!!

Votre réponse
Postez un commentaire