En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • leane
    leane     

    Il a pas autre chose à faire que de chercher des noms qu'ils connait déjà en partie? Fumisterie. Il ferait mieux de bosser un peu pour s'attaquer au redressement éco du pays! Trop complexe pour môssieur 3%...

  • Critique38
    Critique38     

    et les prises de participation dans des entreprises privées qui se créent pour répondre aux marchés publics , ca compte? lol bon finalement l'homo politicus est cupide mais en tous cas bien averti.

  • Cedric Citharel
    Cedric Citharel     

    Ne nous trompons pas. Ce n’est pas leur salaire que les politiciens déposent en Suisse. Derrière la fraude fiscale et le blanchiment, il y a des délits d'initiés, de la corruption et des prises illégales d'intérêts.
    Pour en savoir plus sur ces pratiques peu glorieuses, et pourtant courantes sous la cinquième République, lisez "On les croise parfois", de Cedric Citharel.

  • Critique38
    Critique38     

    quelle cacophonie! ces démentis politiques très affirmés et pleins de certitudes créent vraiment un terrain de suspicion . Pénible ce climat et ces pérpétuels paradoxes !!

Votre réponse
Postez un commentaire