En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie, était l'invité de BFMTV ce 22 janvier
 

Le ministre de l'Economie était l'invité de BFMTV et RMC, ce 22 janvier, au lendemain de l'intervention de François Hollande devant les milieux socio-professionnels. Il est revenu sur une éventuelle baisse des impôts dès 2015.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Celimene
    Celimene     

    les effets d'annonces .... prolifèrent sur tous les médias !!! demain on rase gratis ! ben voyons .... pourquoi avoir augmenter les impôts si c'est pour les baisser ??? sachant que ces impôts ne servent pas à réduire la dette ! mais à inciter un certain nombre à ne rien faire tout en recevant des aides sociales ... les effets de manche de ces incompétents notoires et ce depuis 18 mois .... se révèleraient efficaces aujourd'hui ??? y a comme un défaut comme le disait un certain humoriste ! mais c'est bien sûr ... bientôt les élections alors on enfume un maximum le "bon peuple" ! mais le mal est fait ... trop tard ! il fallait réfléchir avant de dépouiller les Français comme cette gauche caviar l'a fait ! quand vont-ils baisser le nombre de Députés ? de Sénateurs ! de Ministres qui ne servent à rien ???

  • traffic84
    traffic84     

    menteurs les élections approche ils vont essayer de nous endormir encore et encore
    ça ne prend plus!!!

  • ed24
    ed24     

    Une bande de menteurs qui fait des annonces dans le seul but de remonter dans les sondages et sauver les meubles aux prochaines élections. N'importe quel abruti est capable d'émettre des voeux, des souhaits, des opinions, des sentiments, ... mais quid des actes et des résultats? Que les français voient ce qu'ils vont payer en 2014 et on va rire.

Votre réponse
Postez un commentaire