En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Notaires, pharmaciens, médecins, ambulanciers...les professions menacées préparent leur riposte

Mis à jour le
Les professions réglementées emploient plus d'un demi-million de salariés
 

Alors qu'Arnaud Montebourg finalise son projet de loi destiné à relancer la croissance en réformant les professions réglementées, celles-ci se préparent à monter au créneau début septembre pour se défendre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Sara
    Sara     

    Il n’y a pas de médecin de grande surface, il n’y a pas d’infirmier de grande surface, il ne doit pas y avoir de pharmacien de grande surface.

  • Abbam
    Abbam     

    Ouvrez les yeux : plus il y a de riches, moins il y a de pauvres. Plus il y a de pauvres, moins il y a de riches, et donc de richesses. Après avoir tué l'industrie française (35h, fiscalité et normes déloyales face aux autres pays de l'UE), Bercy veut tuer les professions libérales. Elles sont pourtant nécessaires tant pour la qualité des services délivrés que pour leur vivier d'emplois (650.000) non délocalisables. La prochaine étape sera-t-elle une loi pour remplacer toutes les caissières par des puces RFID ? Ceci afin de faire gagner du pouvoir d'achats à tous ces nouveaux chômeurs. Ce n'est pas en détruisant les emplois et les services de proximité que l'on crée de la richesse. Ce n'est pas en poussant à la consommation des médicaments low cost en GSM que l'on sortira de la crise. Vive les professions libérales. Non au libéralisme à outrance, stop aux GSM fossoyeurs d'emplois français.

  • Guyot Jerome
    Guyot Jerome     

    @Jean Paul Ben Nichoins: un notaire, un huissier, un médecin ou un pharmacien ne créent aucune richesse. Ils remplissent des formulaires de vente (facile, ça se fait de plus en plus par ordinateur), prescrivent des pilulues pour des grippes qui de toute façon se soigneraient toutes seules et gagnent pour ça des fortunes. Il serait temps que l'argent aille aux vrais créateurs de richesses.

    Sara
    Sara      (réponse à Guyot Jerome)

    Quel délire , je vais parler des médecins et des pharmaciens :on est des professionnels de santé ,
    On fait de longues études : minimum 6 ans pour les pharmaciens
    et minimum 9 ans pour les médecins
    On protège la santé publique de la population !!
    On ne roule pas sur de l'or
    Cette réforme , c'est une humiliation et une non reconnaissance de nos compétences professionnelles et scientifiques !!

  • seraphin dupond
    seraphin dupond     

    petit à petit les socialos communistes découvrent les bienfaits du libéralisme, encore trois ans comme ça et nous serons bons pour une nouvelle révolution thatcherienne ! ce qu'il y a de bien en france c'est que nous allons vite dans tous les domaines ! xtptdr
    et mon pharmacien de m'expliquer combien le paracetamol en supermarché serait dangereux pour moi si il n'était plus la ! mais de qui se moque t on ? Il ne faut pas dire que les privilèges vont sauter, il faut dire lesquels et vite...

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    En 1789 il s'agissait d'une révolution "de bourgeois" plus que d'ouvriers et l'abolition des privilèges n'a pas concerné certains offices et autres charges reconduites avec ou sans réelles modifications. Je pense que les "ordres" sont un archaïsme assez inopérant (jugements aléatoires, fantaisistes parfois contradictoires sinon de circonstance). Pour le reste et comme partout dans les professions "règlementées" il y a de tout et le problème est plus de savoir dans certains cas si l'on veut ou non une politique territoriale de proximité ou si l'on pense que tout se règlera sur le net!

  • Monique33
    Monique33     

    Montebourg veut mettre un coup de pied dans la fourmilière, s'il y arrive, chapeau bas!

  • Jean Paul Ben Nichoins
    Jean Paul Ben Nichoins     

    Pour profiter du fruit de son travail , il faut travailler . Pour travailler il faut que des citoyens responsables prennent le risque d investir et d embaucher . En un mot il faut des "riches" . Sauf que les riches sont partis , les employeurs sont en faillite et que les derniers niches sourcent de richesse sont en danger . Mais pas de probleme au nom de l egalite on designera son toubib par un vote de quartier et bien sur il restera " pauvre " et sera lynche par la vindicte judiciaire et populaire si il fait une erreur .....Au fait c est l heure de reprendre la Bastille et de bouter ces nobles hors de France ...

  • Jean Paul Ben Nichoins
    Jean Paul Ben Nichoins     

    Déshabiller pierre pour habiller personne , penaliser les riches n a jamais favoriser la croissance ...les riches seront moins riches ou ils iront ailleur et de la meme maniere les pauvres seront moins "riches" aussi ... Au nom de l "egalite" et de la libre concurence alors que le gouvernement defend le monopole de la securite sociale qu elle a perdu depus 2003 et que cette meme SS plombe le chomage et met nos entreprises en faillite ...Conclusion ; que de la demagogie ...et pas de veritable decision pour la reprise economique ; On ne fait qu abraser le haut sans toucher aux fonctionnaires et bien sur aux politiques .

  • Guyot Jerome
    Guyot Jerome     

    un revenu net de 18 000 euros par mois pour un notaire, soit 8 fois ce que gagne en moyenne un ingénieur dans le public, c'est sans doute très excessif

  • tmjrc2008
    tmjrc2008     

    Il faut ètre sèrieux. Il n'est pas question de les traiter plus mal que les autres. Seulement les rendre égales aux autres. Il y a tellement de rèformes à faire dans ce pays pour permettre à plus de gens de profitter du fruit de leur travail ètabli sur une vraie concurence et non des monopoles. L'Etat français pour relancer le pays, doit rendre l'Egalité plus prèsente dans les faits. Un jour un notaire m'a dit: Nous n'avons pas besoin d'utiliser le mensonge comme les avocats. A se demander meme si il ne faut pas rèformer bien plus que certains mètiers. Notre pays est toujours sous des règles centenaires qui ont finis par etre insuportable moralement que financièrement. La corruption ne peut se contenter de la prèsence des Ordres, une insulte de plus envers le peuple, celui qui voulait que le droit s'applique pour tous. Et bien la France maintient des tribunaux qui ne permettent pas de juger les fonctionnaires , les professions spèciales, comme n'importe quel employé. L'abolistion des privilèges sera un des plus gros mensonges de cette nation. La France qui est incapable de mettre les juges en prison comme le montre les rapports de la Commission. Vive la mutation, où les copains sont là pour empècher toute poursuite...

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire