En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La CGPME veut que l'impôt sur les entreprises soit plus faible, "à 27-28% d'ici 2 à 3 ans".
 

Ce vendredi sur RMC, Jean-Jacques Bourdin recevait JF. Roubaud le président de la CGPME. Il est revenu sur le pacte de responsabilité, dernière chance pour sauver entrepreneuriat français.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • 2017 le vrai changement
    2017 le vrai changement     

    ça sent encore le racket des français pour remplir les poches des patrons et des actionnaires. Les salariés n'en verront pas la couleur comme ça a été le cas avec la baisse de la TVA dans la restauration, le CICE...

  • castillo2000
    castillo2000     

    l'article : " François Hollande s'est engagé à financer le pacte de responsabilité par des économies. Une décision qui enchante les patrons qui veulent tout de même encore quelques avantages.

    REPONSE : les patrons veulent davantage, c'est à dire, payer leurs salariés avec des cailloux.

    L'Article. "à la CGPME, assure JF. Roubaud, "notre position est constante, mais on ne va pas s'engager sur des chiffres précis d'emplois. Ce sont aux entreprises de créer les emplois. Je suis incapable de m'engager sur un chiffre".

    REPONSE - C'est à dire, créer des emplois pour des salariés qui seront prêt à bosser 50 heures ou plus par semaines pour la moitié d'un SMIC et moins si besoin.

    L'article. "S'il ne s'engage pas sur un chiffre, le patron de la CGPME, aimerait quand même que le gouvernement lui s'engage sur la baisse de l'impôt sur les entreprises. "On demande de ramener l'impôt des entreprises à 27-28 % dans les 2-3 ans".

    REPONSE. Faut penser aux actionnaires, moins de charges, plus de bénéfices.

    L'article. "Autre proposition pour faire des économies qui financeront le pact de responsabilité : faire cotiser les contractuels de la fonction publique. Sur ce point, Jean-François Roubaux explique : "Il n'y a pas de raisons que les fonctionnaires ne participent pas au secteur privé qui n'a pas d'emploi garanti. Il est normal que dans le contexte actuel l'ensemble de ceux qui sont favorisées participent à ceux qui le sont moins".

    REPONSE/ Bien sur, dans l'analyse de ce monsieur, on trouve deux choses bien claires - plus de taxes, de découpes sur les salariés de tout poil et moins mais vraiment moins de taxes, d'efforts pour le patronat - et pour quels résultats ? Plus d'embauches ? - non absolument pas, il s'agit de rendre compétitives les entreprises dans notre pays vis a vis de leurs concurrents étrangers qui payent au lance-pierre leur main d'œuvre et par la même occasion, faire des bénéfices aux divers actionnaires qui ne sont là, que pour se remplir les poches. Ha le rêve de nos néo-libéraux, une élite qui vit comme des rois et la majorité des bouseux qui crèvent la dalle - continuez à voter l'UMPS et ce rêve ne tardera pas à se réaliser. merci pour eux !

  • FNeant
    FNeant     

    bah, pourquoi baisser les charges alors ???

  • FNeant
    FNeant     

    Je suis d'accord, ce n'est pas si évident. mais le patronat français explique que c'est la source de tous les maux de notre économies... qu'ils soient cohérents !

  • migtul13
    migtul13     

    Elle a raison : l'emploi ne se décrète pas, sauf dans la Fonction Publique,là où on crée des emplois inutiles et financés par le contribuable.

  • choppaul
    choppaul     

    Populace! Priés pour nos grandes entreprises, pour quelles reviennent en France.

  • Gouik
    Gouik     

    "baisse des charges = plus compétitif = plus de ventes = plus de boulot", c'est à prouver, pas sur que le résultat soit aussi évident!

  • FNeant
    FNeant     

    baisse des charges = plus compétitif = plus de ventes = plus de boulot. Si les syndicats patronaux ne peuvent s'engager sur des chiffres, c'est que la baisse des charges ne garantie pas une augmentation du CA (et éventuellement de la marge)? notre problème de compétitivité ne seraient donc pas du uniquement au cout du travail ? je ne comprends pas le medef et la cg-pme... un gouvernement leur offre ce qu'ils demandent depuis plus de 25ans et ils ne veulent pas s'engager ? ils sont aussi crédible que nos syndicats salariés, bidon ! c'est ça, le dialogue social en france, chacun pour sa g... ! et les autre paient.

  • Gouik
    Gouik     

    Suivant sont carnet de commande à la rigueur, mais comme il est presque vide, c'est clair que l'embauche faudra pas y compter!

  • Zotos Joico
    Zotos Joico     

    Comment un employeur peut-il prévoir les embauches futures, c'est impossible, il ne faut pas rêver !!

Votre réponse
Postez un commentaire