En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pour lutter contre la pauvreté, le gouvernement devrait s'en tenir à une feuille de route très générale, car ses marges de manœuvres budgétaires sont très maigres.
 

La conférence de lutte contre la pauvreté s’achève ce mardi. Il ne faut pas en attendre de révolution : les contraintes budgétaires ne permettent pas de déployer de moyens importants pour aider les personnes démunies.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • delbarre
    delbarre     

    Ce n'est plus un état c'est une ONG.

  • pat352
    pat352     

    Bien bien... au lieu de mon chèque aux associations privées de lutte contre la pauvreté je ne vais plus "stigmatiser les plus défavorisés"... Merci Ayrault pour ce nouveau remède miracle ! Et bonne chance pour votre lutte hein, le pays champion mondial du prélèvement et du poids de l'état avec 56% du PIB à maintenant certainement les moyens pour éradiquer la pauvreté et le chômage comme vous le promettez depuis 40 ans: Plus d'état ? Vous l'avez, agissez maintenant ! http://www.contrepoints.org/2012/12/11/107589-croissance-de-la-nouvelle-pauvrete

  • Max 85
    Max 85     

    Déjà retour aux pays et chasse effective aux sans papiers,aux roms et autres communautés qui pompent notre social ,nos logements et notre santé,après il restera de la place pour s'occuper des vrais pauvres et non des assistés permanents

Votre réponse
Postez un commentaire