En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pierre Gattaz veut relancer l'investissement et l'embauche en France.
 

Le président du Medef, Pierre Gattaz, estime, ce lundi 21 juillet, que "la croissance n'est pas là". Et pour la relancer, une douzaine de mesures seront présentée à l'université d'été du Medef.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • fifi0682
    fifi0682     

    entre vous et les politiques, on est vraiment mal barrés c'est certain!

  • comprendrepkoi
    comprendrepkoi     

    les petits commerces ferment, l'emploi à domicile passe au black, les restaurants se vident...la France décline de plus en plus vite...Nous rattrapons l'Espagne et nous passerons bientôt devant. Triste France !

  • mustanggt
    mustanggt     

    gattaz totalement incohérent,merci à vos amis UMPS. en effet ce sont de fins connaisseurs en économie vos amis!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • canardeur
    canardeur     

    lui il attends que la gauche baisse les taxes de 60% aux employeurs,c et tout,sous prétexte que cela les bloques a l embauche,ce qui changera rien,puisque les PME ne peuvent pas se permettre d embaucher,faute de contrats,et que les grosses entreprises caches leur pognon a l étranger,rappelons nous,la baisse de la TVA a 5.5%,qui devait créer de l emploi,et faire baisser les prix,ça as juste fait continuer de faire grimper ceux ci,et l embauche a été nul,gauche,droite,ne font que du bidouillage ,et cela va aller de pire en pire jusqu as 2017,quand il y auras plus de chômeurs et RMIstes,le medef et les syndicats n auront plus rien a se mettre sous la dents,ils seront inutiles,que la gauche commence par faire payer tout ceux qui planque le fric en suisse et ailleurs,déjà,les milliards qui manque vont rentrer,au lieu de se gaver,et dépenser a tout va en nommant tout les amis aux bons postes,a toucher le chèque pour brasser du vent

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Ben, si c'est sa faute, y a qu'à l'exiler, le nationaliser, lui et ses copains !
    Le peuple est content, on a un coupable et tout va mieux, Hollande est réélu triomphalement ...
    Qu'est ce qu'on attend ? M'enfin ?!

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Très bien; je souscrit pleinement...vous avez juste oublié de dire,qu'en plus, au passage ces tristes personnages en ont profité pour se remplir les poches de manières scandaleuses. Ce qui ne les empêchent nullement de continuer à prôner des mesures pour que les pauvres soient plus pauvres et les riches plus riches!

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Entre "Neo-liberaux" et "Archeo-communistes" le débat est passionnant ... en attendant, la structure économique en France est en ruines: y a plus d’investissements, et si nos gouvernants ne confondaient pas volontairement "investissements" et "rachats" comme Alstom, PSA etc .... les chiffres seraient révélateurs : la France devient un désert .... les entreprises déménagent, les salariés avec, surtout les jeunes.
    Mais tout va bien: les pouvoirs publics sont mobilisés: Montebourg en tête, l'Archeo-Colbertisme flamboyant va sauver la France.
    Il est urgent de réduire la rente de situation des notaires, des pharmaciens et .... des plombiers ... Ouaih on y va !

  • dnomyar
    dnomyar     

    ce type c'est un prédateur .......

  • Walter Benjamin
    Walter Benjamin     

    Rappel: jusqu'en 1975, quasiment tous les grands pays avaient une tranche d'impôt marginale à 75% et les riches ne s'en plaignaient pas. Depuis la vague néolibérale (qui n'a rien à voir avec le libéralisme..) a vidé les caisses des états en réduisant massivement les impôts sur le capital en espérant relancer ainsi l'économie par des "liquidités" nouvelles. Patatras ! tout cet argent est allé vers encore plus de défiscalisation dans des "paradis fiscaux" qui ont explosé (x 30 en 25 ans) grâce à l'informatique, et cet argent n'a servi depuis qu'à faire des bulles spéculatives (immobilier, matières premières etc ) Patatras encore en 2008 : l'économie spéculative assèche les investissements vers l'économie "réelle" comme ils disent. Et ces néolibéraux aux abois en 2008 ont demandé aux états d'éponger leurs montagnes de dettes de jeu , soit plus de 10 000 milliards..... un vrai délire qui a fini de saigner les états . Le pompon ce sont encore ces néolibéraux qui voudraient nous faire avaler que la crise serait causée par les salariés trop payé et par les états trop généreux avec les pauvres! Mais le vase de nuit néolibéral va déborder, personne ne pourra éponger les dettes des banques une deuxième fois, les états sont exsangues, alors la solution? Comme à Chypre l'UE a autorisé les banques à se servir sur les comptes de dépôt en cas de faillite , et faillite il y aura. Les assurances vie partiront en fumée ......
    Pour un retour à l'économie réelle il faudra interdire les "paradis fiscaux (60 000 milliards une paille..) et réguler les marchés en interdisant les délires : leviers délirants , VAD, CDS, high frequency trading, LBO, PPP, forex, qui n'ont rien à voir avec l'économie mais plus avec le banditisme.Le retour à l'économie réelle sera pire qu'en 1929 écoutez Delamarche (50 000 vues semaine) sur BFM ou sur youtube pour comprendre (un libéral anti délire néolibéral)

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    y a mieux, le modèle Chinois !!!

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire