En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En juin 2013, le gouvernement avait déjà choisi de réformer le quotient familial, qui permet de diminuer l'impôt sur le revenu en fonction du nombre d'enfants dans le foyer.
 

Le gouvernement va discuter avec les députés PS qui proposent de déterminer le montant des allocations familiales en fonction des revenus. L'exécutif a, en tout cas, déjà commencé à rogner sur la politique familiale l'an dernier et prévoit d'aller plus loin.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • BJP
    BJP     

    Il vaudrait mieux évoquer ce qui n'a pas, déjà, été raboté par la gauche "socialiste" la liste serait plus courte...!!!

  • moutondu
    moutondu     

    ils rabotent quoi , chez eux? rien comme d'habitude, ils n'ont toujours pas compris.

  • vacheàlait
    vacheàlait     

    J'ai déjà posé la question, pas de réponse... Matière d'économies on ne parle que de NOUS ! A quand un flash infos sur BFM pour annoncer aux "sans dents" un coup de rabot sur les salaires indécents, les retraites déplacées et autres avantages en nature de nos Politiques ? La suppressions de niches fiscales qui ne desservent que les plus riches ? --- A moins qu'il y ait 2 mondes... le leur et le notre !

  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    Les efforts sont acceptés dès l'instant où ils sont partagés, et quand on sait à quoi ça sert.

    Pourquoi la branche famille est-elle tant sollicitée alors qu'elle présente un excédent structurel, avant un transfert annuel de 4,4 mds d'euros pour financer les retraites?

    La branche famille présente un déficit de 3 Mds d'euros après ce fameux transfert: faites le calcul.

    Dans le budget 2015, il est prévu la création de 9400 postes équivalent temps plein dans l'Education Nationale, les efforts ne concernent visiblement pas tout le monde.

    S'agissant du PLFSS, on pourrait mettre le prix des médicaments génériques sous appel d'offres, gain estimé 1 Mds d'euros, pour un coût nul pour la collectivité.

    Parmi les médicaments substituables,on pourrait effectuer des remboursements exclusivement sur la base du prix du générique et laisser à ceux qui le désirent le choix de prendre le médicament prynceps (de marque).

Votre réponse
Postez un commentaire