En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Benoît Hamon considère qu'une baisse des charges patronales de 30 milliards d'euros occasionnerait un "choc de pouvoir d'achat"
 

A la veille de la remise du rapport sur la compétitivité de Louis Gallois, le ministre chargé de l’Economie sociale s’inquiète qu’il préconise une diminution des cotisations patronales. Ce qui constituerait un risque pour le pouvoir d’achat des Français, estime-t-il.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • AL1982
    AL1982     

    Qui croit encore que la France peut décoller ? C'est un pays où on passe plus de temps à interdire qu'à permettre, à empêcher qu'à créer. La solution est l'expatriation.

  • Max 85
    Max 85     

    Et alors ,parfois,pour réveiller un mourant il faut de l’électrochoc,
    ....Qu'attend donc ce gouvernement de bras cassés qui ne pense qu'à son électorat mais pas du tout aux français

  • susan34
    susan34     

    Hamon a-t'il dirigé une entreprise ?

  • susan34
    susan34     

    la compétitivité c'est justement du pouvoir d'achat pour les citoyens en se donnant les moyens enfin d'être concurrentiel sur les marchés...et donc de vendre, exporter, réduire les stocks, créer de l'emploi..bref, relancer la machine grippée par nos surcharges étatiques... : c'est ça être "compétitif" et re-devenir premier de la classe malgré nos boulets dont les 35 heures qui nous ont pénalisés largement puis la crise de 2008-2009 qui a fait chuter les ventes..partout dans le monde et d'autant que le carcan étatique entravait les industriels...il serait urgent d'être lucides et d'arrêter les folies socialistes.

  • eric44
    eric44     

    ce sujet est controversé. Les 35h ont apportés une réponse à la flexibilité et au partage du travail (suite au livre de Rifkin et à la reflexion de Delors entre autres). Mais Jospin n'est pas Hollande. En tout cas le bilan Jospin restera dans l'histoire.

  • erwan75
    erwan75     

    Les analystes économiques les plus sérieux s'accordent à dire que le décrochage de compétitivité entre la France et l'Allemagne coïncide avec la mise en place des 35 heures en 2000 ... mais c'est sans doute un hasard ... c'est aussi sans doute un hasard si L. Gallois (comme beaucoup d'autres) proposent tous la suppression des 35 heures, cette aberration dont la France est la seule au monde à avoir fait les frais ... :)

  • eric44
    eric44     

    un choc de pouvoir d'achat serait fatal

  • eric44
    eric44     

    sous Jospin la compétitivité était supérieure en France par rapport aux allemands. C'est la droite qui est responsable, que vous le vouliez ou non

  • erwan75
    erwan75     

    bref, faire le contraire de ce que font les socialistes, soit ce qu'ont fait les mêmes socialistes qui ont conduit tous les pays qui leur ont fait confiance ... :)

  • erwan75
    erwan75     

    « Les recettes des économistes allemands, pour créer un choc de compétitivité en France: "baisser le coût du travail", "abolir les 35 heures", "augmenter la flexibilité", "mettre fin aux avantages des fonctionnaires trop privilégiés par rapport aux emplois précaires", "réduire le poids de l'État dans l'économie", "lever les barrières à la concurrence", "baisse des impôts", "réforme du système social, notamment les retraites". »

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire