En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pas moins de 70 contributions composent la fiscalité locale des entreprises.
 

Dans un rapport publié mardi 13 mai, le Conseil des prélèvements obligatoires estime que la réforme de la taxe professionnelle lancée en 2010 par Nicolas Sarkozy a finalement favorisé la compétitivité des entreprises.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • fifi0682
    fifi0682     

    soit il y a au moins une chose supplémentaire mise en place par NS qui a eu du bon , soit on se fout de notre tronche car, comment estimer que 60% des entreprises auraient vu augmenter leur compétitivité avec ce système alors que plus aucune (ou pas beaucoup embauche)?

  • seraphin dupond
    seraphin dupond     

    On se moque du monde !
    J'ai eu la bonne idée en 2009 d'investir toutes mes économies dans un hotel-restaurant en décrépitude de notre beau pays. Mauvaise pioche !
    Une entreprise à l'activité trop saisonnière en France (7 mois réellement travaillés) subit les memes charges qui travaillent 12 mois (impots, redevance, controles techniques etc)
    Le remplacement de la Taxe professionnelle par la Contribution Foncière des Entreprises est donc devenue la Contribution Territoriale des Entreprises puisque l'on payait déja une taxe foncière et que même mon interlocuteur aux impots n'a pas su m'expliquer la différence... mdr !
    A l'arrivée je paye deux fois plus en taxe territoriale qu'en taxe professionnelle !
    Ce rapport décridibilise à lui tout seul les certificats d'autosatisfaction que peut s'adresser l'administration française en évaluant sa propre performance... ou alors ils sont nuls en économie et en gestion d'entreprise, ce qui est pire que tout.
    Et que vive l'entreprise lestée par deux fois plus d'impots !

Votre réponse
Postez un commentaire