En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
"il faut faire des efforts avec nos impôts" estime René Ricol
 

Cet ancien commissaire général à l’Investissement préconise la mise en place d'un véritable système de coordination des dispositifs d'aide aux entreprises.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Ben  voyons
    Ben voyons     

    j'espère qu'il parlait du trading haute fréquence ?

  • Christelle
    Christelle     

    René Ricol assimile à de la spéculation des entrepreneurs qui revendent leur entreprise sans y avoir passé 30 ans et trouve normal de les taxer à 60%.

    Ca signifie qu'un créateur d'entreprise, qui s'est investit personnellement en travaillant nuit et jour, voire qui a mis son propre capital dans son entreprise, qui ne s'est parfois pas payé pendant 1 à 2 ans, qui a créé 10 ou 100 emplois en 5 ans, et qui a une opportunité de vendre son entreprise pour valoriser son investissement personnel et financier et sa prise de risque est un spéculateur et doit être taxé à 60% sur la plus value de vente de son entreprise ???

    Pauvre France : nous allons les créer en Belgique nos entreprises, mais malheureusement les emplois seront en Belgique aussi !

  • Ben  voyons
    Ben voyons     

    SIMPLIFIER ?? Vous n'y pensez pas ! Mais que feront les hauts-bras-cassés qui passentleur temps à compliquer la vie des gens normaux ? Paul Lemploi ? OOOOoohh ! voyons ! ce sont des copains ou des fils de copains. . . non, non, non. . la peuple n'a qu'à assumer son état de petit peuple corvéable. . . Il n'avait qu'à naître privilégié, le petit peuple. C'est sa faute, aussi !

Votre réponse
Postez un commentaire