En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les retraites anticipées des fonctionnaires coûtent plus de 2 milliards d’euros

Mis à jour le
Les pompiers appartiennent à la catégorie  dite active des agents de l'Etat, en raison de la difficulté de leur métier.
 

Certains agents de la fonction publique peuvent partir à la retraite dès 52 ou 57 ans. Mais selon un rapport du Sénat, mettre fin à ces départs anticipés ne serait pas forcément une affaire pour les finances publiques, notamment parce que cela augmenterait la masse salariale de l’Etat.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Dumo
    Dumo     

    Pour la plupart des fins de carrière des postes a responsabilité ou hauts fonctionnaire on leur augmente le salaire les 6 derniers mois ... il n' y a qu' a supprimer ce privilège !! les catégorie C n' ont pas ce privilège et pourtant ce sont les plus bas salaires de la fonction publique ?? Des solutions, il y en a plein.. mais comme d' habitude elles sont misent au placard, et on trouve toujours des prétextes pour ne pas réformer correctement !

  • Meloco
    Meloco     

    s'il n'est pas remplacé les départs en retraites , cela fait combien en moins pas an ????
    En 2009, sont partis à la retraite :
    • 54 296 titulaires de la fonction publique de l’Etat,
    • 12 152 militaires,
    • 1 666 ouvriers d’État,
    • 24 911 titulaires de la fonction publique territoriale,
    • 22 289 titulaires de la fonction publique hospitalière (hors médecins hospitaliers).
    Soit un peu plus de 115 000 départs à la retraite au total en 2009, contre près de 146 000 en 2008.

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    Il y a dans les fonctions publics le même problème que dans le privé. Plutôt que de prévoir des plans de carrière avec des évolutions, formations voir reconversions...on préfère l'exclusion soit par mesure d'âge soit par mise en incapacité. Cela coûte effectivement très cher car souvent il faut remplacer ces "mises à l'écart anticipées et stériles". Il faut sortir du un homme (ou femme) un métier, un poste une carrière sinon rien!

Votre réponse
Postez un commentaire