En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le Medef veut toujours inciter les salariés à travailler plus longtemps.
 

Alors que les négociations avec les syndicats se poursuivent ce vendredi, l'organisation patronale a revu certaines de ses propositions, faisant notamment un pas vers une hausse des cotisations patronales.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • jean ROBERT
    jean ROBERT     

    Donc les salariés choisiront ,suivant le montant de leur retraite soit une baisse de pension sur un an soit de prolonger d’un an .Il semble évident que rapidement on verra que c’est insuffisant,donc on refera une "négociation ".On est parti pour en faire une par an. On bâti de cette façon 2 France l’une avec une retraite assurée, l’autre avec des cotisations plus élevées, et une retraite tendant vers la retraite de base. Encore faut-il savoir que bien peu de salariés parviennent à une retraite de base à taux plein.Nos "partenaires sociaux" ne sont parvenus à augmenter l’avantage public au détriment du privé. La solution pour vos enfants se faire embaucher dans le public. A l’an prochain …Nous allons voir les anciens licenciés avant 62 ans, toucher le chômage puis la retraite de base... et attendre 65 ans pour avoir la complémentaire!!

  • bouboupi
    bouboupi     

    Que cherche le patronat ? Hé bien c’est simple se garantir une retraite très très confortable sur le dos des salariés, en effet le fait de reculer l’âge de départ des salariés par une proposition minoration (si départ à 62 ans) majoration (départ après 65 ans) en sachant bien que les salariés dans leur grande majorité partent à 62 ans celas augmenterait certes un peu plus les caisses mais que sur trois ans, après l’effet s’arrete
    Ce marché de dupe garantirait une retraite bien plus confortable aux haut cadres et patrons qui eux souvent partent à 70 ans mais avec moins de trimestres cotisés et de se fait une plus-value très forte de leurs retraite payé sur le dos des salaries.
    Une augmentation des cotisations salaries patronat serait la solution la plus juste

Votre réponse
Postez un commentaire