En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité.

Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site.

Merci de votre compréhension et bonne navigation.

Sapin: "Peut-être qu'il faut toucher à l'article 2" de la loi Travail

Michel Sapin a évoqué l'idée de réécrire le projet de loi Travail.
 

Le ministre des Finances a évoqué la possibilité de réécrire le controversé article 2 du projet de loi, mais a été contredit quelques minutes plus tard par Manuel Valls.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
4 opinions
  • Seheeeb
    Seheeeb     

    C Valls qui ce touche weee

  • Gwallamzer
    Gwallamzer     

    gouvernement de clowns, que de cacophonies !
    ils accumulent les couacs !

  • dorper
    dorper     

    Comprendre loi travail pour mieux la combattre

    26 Mai 2016 ,
    Comprendre loi travail pour mieux la combattre
    Il faut continuer à amplifier la grève et les manifestations contre la loi travail.
    Il est hors de question que l'on nous impose :
    Qu’un règlement d’entreprise soit plus fort que le code du travail.
    Qu’après un accord d’entreprise, un salarié qui refuserait un changement dans son contrat de travail puisse être licencié
    Qu’il suffit d’un prétendu accord pour augmenter la durée hebdomadaire de travail à 46h voir 60 h sous certaines conditions de travail maximum.
    Que par simple accord on puisse passer de 10h à 12h de travail maximum par jour.
    Que les 11 heures de repos compensatoires obligatoires par 24 heures puissent être découpées en tranche.
    Qu’une entreprise puisse faire un plan social sans avoir de difficultés économiques.
    Qu’en cas de licenciement illégal, l’indemnité prud’homale soit toujours menacée.
    Qu’une entreprise puisse, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail.
    Que les temps d’astreinte soient décomptés des temps de repos.
    Que le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, soit étendu.
    Que la rémunération du salarié soit versée à « périodicité régulière » et non plus mensuellement.
    Que le plancher de 24 heures hebdomadaires pour un contrat à temps partiel ne soit plus la règle dans la loi.
    Que la visite médicale d'embauche soit transformée en une visite d'information.
    Qu’il suffit d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins majorées.
    Qu’une mesure puisse être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.

  • Claude54
    Claude54     

    Sapin ....juste un conseil : Grattes pas le Matamore là ou cela ne le démange pas ....tu va te faire encorner ...!!!!!!!

    Jabo
    Jabo      (réponse à Claude54)

    Beaucoup de fautes d'orthographe pour un texte si court !...

    Claude54
    Claude54      (réponse à Jabo)

    J'ai du mal avec mon telephone mais l'essentiel est de comprendre le sens n'est-t-il pas ?

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •