En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas sarkozy juge stratégique le secteur de l'agriculture
 

GREZET-CAVAGNAN, Lot-et-Garonne - Nicolas Sarkozy a justifié vendredi son implication dans le dossier agricole, tout en se démarquant de son...

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Lyocal
    Lyocal     

    Les Britanniques ont ouvert les portes au lait, au beurre, aux moutons, aux vins et à la laine de l'Australie et de Nouvelle-Zélande, ce qui a tué des dizaines de milliers d'exploitations en France. Qui était Premier ministre lors de l'entrée de l'Espagne, du Portugal et de la Grèce ? Un certain Chirac, Jacques. Le même ! Résultat des courses ? La grande distribution a maximisé ses profits en ruinant nos producteurs de fruits et en important massivement des vins d'Espagne, sans oublier la quasi disparition de la production d'huile d'olive dans notre Midi, avec pour conséquence la fin de l'entretien des collines autour des villes et des orages désormais dévastateurs. Quel ministre de l'agriculture a incité les agriculteurs à donner des farines animales aux taurillons pour les engraisser plus vite ? Chirac, toujours lui ! Résultat : crise de la vache folle et désaffection massive de la clientèle. Au plus fort de la crise, le président Chirac a ordonné de détruire graisses et résidus bovins naguère donnés sans risque aux cochons et poulets (omnivores). Résultat: disparition d'une recette pour les éleveurs, augmentation du prix pour les consommateurs et coûts en hausse pour les éleveurs de porcs et de poulets qui importent du soja OGM brésilien. Aujourd’Hui, Bruxelles veut parachever l'ouverture de notre agriculture aux quatre vents d la mondialisation. Dans les faits, cela veut dire que le revenu de nos agriculteurs est lié non pas à leur travail mais à une sécheresse en Nouvelle -Zélande ou encore à l'éruption d'u volcan en Indonésie. De qui se moque-t-on ? Se nourrir est le droit le plus élémentaire d'un être humain. A quoi bon se gargariser des droits de l'homme si nos paysans voient leurs revenus reculer de 34% en 2009 après -20% e 2008 ?

  • Lyocal
    Lyocal     

    L'aiguillon qui force à tenir les promesses des discours.(31/01/2007 )
    Quand on entend le long discours prononcé par Nicolas Sarkbzy le 14 janvier lors de sa désignation es-qualité de candidat de l'UMP, on retrouve nombre de choses dites ici, dans ces colonnes, au fil des ans, notamment en 2001 et en 2002. On doit se pincer pour y croire. Les promesses de 2002 se sont évaporées, tout simplement parce que l'UMP, en cinq ans de pouvoir absolu (présidence, premier-ministre, majorité écrasante dans les deux chambres...) n'a pas réalisé le centième de ce qui est promis aujourd'hui.

  • myrtilles
    myrtilles     

    il est temps.ne pas oublier également les pêcheurs qui, sans jeu de mots,rament pour gagner leur vie.

  • RenéHECHT
    RenéHECHT     

    il a aidé les ostréiculteurs qui,pour certains,n'ont toujours pas été aidé depuis Xynthia ?

  • albertine
    albertine     

    Lui et sa clique libérale réformatrice et génératrice de misère au profit des trusts et autres holding du gouffre de la mondialisation financière sans contrôles ni règles

  • ex-culterreux
    ex-culterreux     

    mais il l'avait déjà promis ! La promesee des promesses ! Je veux que ... etc ...etc..Sarkozy passe son temps à promettre ! nous aussi on va lui promettre ....

  • Leon Blum
    Leon Blum     

    Les discours à trois balles...

  • Elvis _93
    Elvis _93     

    Faut qu'il se dépêche car il n'est pas encore sur que les Français lui renouvelle son mandat et ça ce n'est pas vraiment à long terme.
    Cela dit ça ne mange pas de pain de le dire.

Votre réponse
Postez un commentaire