En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nicolas Sarkozy défend l'Union européenne dans une tribune à paraître dans Le Point.
 

Dans une tribune à paraître jeudi 22 mai dans "Le Point", l'ancien chef de l'Etat insiste sur l'importance des relations entre la France et l'Allemagne, et prône une harmonisation de la fiscalité entre les deux voisins.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • gianni24
    gianni24     

    si m SARKOZY ne veut travailler qu'avec l'ALLEMAGNE qu'ils sortent tous les deux de l'UE et de la zone EURO et que m SARKOZY et madame MERKEL se débrouillent tout seul et qu'ils laissent les autres tranquille en plus m SARKOZY a le culot de nous dire d'aller voter et lui il ne sera pas la pour voter il se fout vraiment de notre gueule SACRE SARKOZY

  • canardeur
    canardeur     

    qu ont nous lâches avec le modèle allemand,ras le bol d entendre tout les jours a la télé,ou aux radios,que c et les meilleurs,avec un SMIC a 5/6euros,et des emplois sous payer,c et sur qu ils veules pas être en déficit,seulement chez nous nos acquis nous resteront,et CA changeras pas avec des gugusse comme la gauche au pouvoir,que ses gens commences a récupérer tous les milliards des évadés fiscal,avec qui ils sont amis,et la France iras mieux,et arrêter de donner notre argent a tout ceux qui viennes chez nous,pour vivre sans rien foutre,vivant a nos crochets sur nos impôts,ont pourras toujours copier le modèle allemand,ou recevoir toute la misère du monde,sur le dos des français qui paies leurs impôts,pendant que les amis de gauche sont bien tranquille avec leurs fric a l étranger

  • HERRIN
    HERRIN     

    Pour savoir ce qu'a fait NS ,il faut relire ou lire les comptes rendus du conseil européen, et on s'apercevra qu'il a été totalement insignifiant , voir absent , tout le reste c'est de la com, d'Europe point , il a joué essentiellement la carte personnelle et pas celle non plus de la France.N'oublions pas qu'il s'est rapproché de MERKEL qu'en 2010, en vue de sa réelection.

  • yoyo59
    yoyo59     

    il a foutu sa merde pendant cinq ans et mis la france dans ma merde avec merkel la grosse vache allemande qu'il reste ou il est le nain il nous a détruit assez comme ça on rembourse encore ces dettes et ces magouilles et ces détournement

  • GILOU
    GILOU     

    Pourquoi une zone économique entre le meilleur et le pus mauvais élève de la classe? Que le mauvais élève progresse d'abord, on verra ensuite. Quel serait l'intérêt de l'Allemagne à trainer la France comme un boulet, si ce n'est à abaisser son niveau de vie et annihiler les efforts faits par les allemands fourmis pendant que les français cigales augmentaient la dette et travaillaient de moins en moins.

  • JOSENTET
    JOSENTET     

    C'est vrai qu'un tracteur plus une remorque permettent de transporter plus de choses! Merci à lui d'imaginer ce schéma qui concrétiserait son bilan européen qui en plus de nous avoir coûter très cher en déficits de tous genres nous à fait croire que hors de Merkel il n'était point de salut. Sur son nuage il se prend pour une sorte de dieu mythique alors qu'il n'est qu'un amnésique qui cauchemarde sur notre avenir.

  • Eddie Constantine
    Eddie Constantine     

    Et comme on dit: "si ma tante en avait..." Ce type est un escroc, au service des multinationales, des banques et des USA. Quelle honte. Ils ont fait crever notre pays et viennent encore donner des leçons, ils nous prennent pour des imbéciles.
    Pour mémoire, la paix on la doit à De Gaulle qui nous a dotés de l'arme nucléaire, et surement pas à ses successeurs qui ont vendu la France à l'encan. Ils sont foutus parce que maintenant L'INFORMATION PASSE GRACE A INTERNET ET LES RESAUX SOCIAUX. Maastricht on n'avait rien compris, mais Lisbonne on a bien assimilé. On a dit non et ils nous ont baisés en Congrès, c'est un crime de haute trahison que de rejeter l'expression d'un référendum. Ordures !!!

Votre réponse
Postez un commentaire