En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Ségolène Royal, vice-présidente de la nouvelle BPI
 

La présidente PS de la région Poitou-Charentes et nouvelle vice-présidente de la BPI était l'invitée de BFMTV et RMC ce mercredi 27 février. Elle a en particulier réclamé de libérer les contraintes sur les créateurs d'entreprise.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    Mêêêêê oui... mêêêêê oui.. ! elle est gentille.... Mais ma pauvrette... ça ne changera rien...!. Les politicards ne se rendent même pas compte que LA CHAINE A SAUTé !!

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    La relancitude ?
    La priorité d'une PME n'est PAS de créer des emplois, ben non, y a que les politiques ou ceux qui n'ont jamais créé un emploi ou géré une épicerie pour dire des conneries pareilles ...
    La priorité d'une PME c'est de développer une activité rentable Et ce n'est pas facile avec l'énergie qu'il faut consacrer à la bureaucratie et à la gestion administrative.
    Ensuite, et, ensuite seulement, on pense à investir - donc à chercher des sous !
    Et il vaut mieux engager les siens et ceux de la famille et des amis, donc on cherche des ACTIONNAIRES voui, des méchants actionnaires capitalistes.
    On peut compléter un peu avec des prêts bancaires, mais il vaut mieux les réserver comme appoint pour des immobilisations qui peuvent servir de garantie, comme ça pas besoin de mettre sa maison en caution !
    Quand tout ça c'est fait ET que l'argent rentre - pas facile si le client est donneur d'ordre public ou grand groupe, on commence à envisager d'augmenter les effectifs - en intérim pour commencer, car il faut être fou pour embaucher direct.
    Enfin, si tout roule, on sélectionne quelques collaborateurs, et là , pas de miracle, CDD pour le tout venant et et salaire variable aux résultats pour les autres ...

    Voilà la méthotitude , Mme la présidente, les emplois c'est une conséquence heureuse d'une aventure entrepreneuriale REUSSIE.
    C'est pas le but, ben non !

    Décue ?

  • Justin Case
    Justin Case     

    Par ailleurs je note que madame a toujours autant de problémitude avec notre belle langue. En effet on ne "change pas de braquet sur", ce qui en terme de syntaxe est incorrect. Eventuellement on change de braquet "concernant" la relance, ou on change de braquet "pour provoquer une accélération de la relance". Donc, avant de passer à la radio ou à la télé, on s'achète un Bescherelle et on révise ses bases... Bref, on change de braquet pour passer à la vitesse supérieure et essayer de ne pas se retrouver en queue de peloton dès les premiers coups de pédales.

  • valgego
    valgego     

    yaka , faukon ,.........dans les descentes , au bord du précipice , à mon humble avis ,il vaut mieux compter sur les freins que sur le braquet . Surpris de constater que ,par soucis d'économie elle mette la voiture électrique française au rancard , pour une bicyclette fabriquée à Taïwan .

  • Justin Case
    Justin Case     

    "Il faut changer de braquet sur la relance économique" merci pour cette réflexion intelligente. Personne n'y avait pensé. Heureusement que vous êtes arrivée à la tête de la BPI. Tout le monde s'accordera à dire qu'avec une profondeur de réflexion comme celle-là, vous méritez bien votre poste, et que la France a toutes ses chances de sortir de l'impasse...

  • jojobbb
    jojobbb     

    Royal, Fillon qui reviennent, ils n'ont pas compris qu'on n'en veut plus ! si la France est au bord du gouffre, ils y ont bien contribué !

  • untelle
    untelle     

    encore un poste de créé alors qu'on voudrait que ces dirigeants français diminuent les postes de ministres, de sénateurs, de secrétaires et etc... mais non on demande à jospin un rapport, puis à Gallois et maintenant la ségolène ? mais arrêtez de vous servir dans les caisses ! c'est notre pognon ! stop au gâchis ! y'a pas besoin de ségolène comme vice présidente pour nous pondre que l'état assomme les PME d'impôts et de taxes ! le ministre est déjà élu pour ça ! voilà le gaspillage de ces bons à rien ! hollande a du céder à son ex pour lui offrir un job !

  • Carambar
    Carambar     

    la clown de service ! elle distrait le peuple...comme d'autres à gauche ou droite

  • sarah040000
    sarah040000     

    cela sonne du déjà entendu, du creux, du blabla ........ pauvre France et qu'elle parte en retraite cette incompétente de plus !!!!!!!!! dehors dehors et vite que de paroles inaudibles nullle en économie comme les autres ...les entreprises doivent réduire leur train de vie ...mais elle rigole cette folle !!!!et l'Etat et les ministères les régions les départements qui se prennent pour des petits rois ...allez donc dans leurs réceptions et vous verrez !!!!!!! les privilèges matériels etc etc !!!!!!! alors commencez par vous ROYAL !!!!!!

  • gianni24
    gianni24     

    j'aurais cru voir une bonne soeur qui repondait a m bourdin ce matin m ROYAL prenez votre retraite s'il vous plait.

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire