En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'exonération de la taxe d'habitation et la réforme de l'ISF engagées dès 2018

Les deux réformes promises par Emmanuel Macron auront lieu en 2018.
 

Durant sa campagne, Emmanuel Macron avait promis de réformer l'impôt de solidarité sur la fortune en 2018 et la taxe d'habitation en 2019. Lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale, Edouard Philippe avait modifié l'agenda en annonçant que l'ISF serait réformé en 2019 et l'exonération de la taxe d'habitation serait pour "la fin du quinquennat". Le président a changé, à nouveau, ce planning.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Dabrowski
    Dabrowski     

    "Les premiers à en bénéficier seront les propriétaires avec de petits revenus" (sic)
    Une correction importante, les propriétaires certes mais aussi les locataires bien entendu, ceux qui paient la TH en somme.

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Macron veut faire de son mouvement une formation disciplinée au service exclusif de son capitaine,car le ciel s’ennuage peu à peu,des promesses différées aux sacrifices imprévus en passant par le retour de quelques grosses pierres d’achoppement :le Code du Travail,Notre-Dame-des-Landes,l’écotaxe,le diesel,la CSG,les pensions et la pénébilité rabotée,les raisons de la colère prennent date.Le mécontentement ou le désenchantement populaires pourraient rapidement remettre en ordre de bataille une opposition multiforme.Le pouvoir aurait tort de se croire à l’abri de toute mauvaise surprise,car le public est versatile,surtout lorsque ses intérêts sont menacés.

  • Deslandes
    Deslandes     

    Aux critiqueurs professionnels je voudrais dire que la dépense publique représente 57% du PIB ,soit 10% de plus qu'en moyenne dans les autres pays développés ; la dépense sociale représente 55% des dépenses de l'état ....Je souhaite que le programme pour lequel j'ai voté soit réalisé tout en sachant que ce ne peut pas être réalisé en trois mois mais dans les trois premiéres années .

  • bergheim
    bergheim     

    ceux qui ne veulent pas bénéficier de l'exonération de la taxe d'habitation peuvent faire un don du même montant à la mairie.

  • makana
    makana     

    Enfumage ,coups de com , ordres et contre ordres ,c' est pas sérieux ,de vrais amateurs , ça fout la trouille !

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Comment faire gober des inepties aux gens,ce qui était valable pendant la présidentielle ne l'est plus demain,et ne le sera pas après demain,les vents contraires vont souffler en rafale sur les taxes et impôts,entre temps on ne parle plus du déficit de 8 milliards du gouvernement précédent !!!!

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Comment faire gober des inepties aux gens,ce qui était valable pendant la présidentielle ne l'est plus demain,et ne le sera pas après demain,les vents contraires vont souffler en rafale sur les taxes et impôts,entre temps on ne parle plus du déficit de 8 milliards du gouvernement précédent !!!!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Ce genre de cadeau il faut le faire en 2011 pour être réélu en 2002, il ne faut pas perdre les bonnes habitudes c'est trop risqué!

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à beaudolo)

    Il faut lire (mais ma correction n'a pas été prise en compte)
    Ce genre de cadeau il faut le faire en 2021 pour être élu en 2022, il ne faut pas perdre les bonnes habitudes c'est trop risqué Emmanuel

  • Regard00
    Regard00     

    Et même si il s'en occupe dès 2018, l'exonération se fera par pallier, donc pas effective avant 2020 ! rire

Votre réponse
Postez un commentaire