En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
RSA PPE
 

Pour mieux soutenir les bas salaires, le revenu de solidarité active et la prime pour l'emploi vont disparaître en 2016 au profit d'une "prime d'activité", a annoncé ce 18 novembre le cabinet du Premier ministre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • jeanmarc
    jeanmarc     

    En voilà une bonne mesure qui va impliquer les entreprises à augmenter les bas salaires et recruter des chômeurs! Quant au 5,3 milliards non versés, ils ont été réaffectés où exactement et pour quel résultat? C'est vachement pratique, tu peux prendre du pognon à 66 millions de français, et tu n'as pas à justifier ta gestion, alors que toi petit contribuable, il te faut justifier de ta gestion financière pour verser la dîme à ces messieurs.

  • gouik
    gouik     

    Une prime d'activité pour ceux qui ne travaillent pas, ça me fait penser au PSE, Plan de Sauvegarde de l'Emploi qui consiste à virer des travailleurs. Le terme de RMI était bien plus vrai.

  • malefique
    malefique     

    quand on a -25 ans sans enfants on touche pas le rsa d activité malgré un emploi précaire de 20h (cuicae) car faut avoir 3ans d activité en partiel pour y prétendre et comme ces contrats dure que 2ans de plus on peut toucher la ppe et pas l autre alors si on fusionne tout es ce qu' on touchera quand même !! je me pose la question.

  • valgego
    valgego     

    Pas de soucis ,on change le titre ,et on fait pire , mesure incontestablement destinée à amplifier la courbe du chômage .

  • valentin63
    valentin63     

    Encore faudra t'il vérifier soigneusement que les pseudos récipiendaires de ces aides fassent l'effort de chercher, pour cela il serait opportun d'ouvrir Pôle emploi dès 6h jusqu'à 11h pour la recherche puis les employés de pôle emploi l'après midi démarcheraient les forces vives afin de répondre aux besoins dès le lendemain

  • alamshaar
    alamshaar     

    Une "Prime d'activité" pour des gens... qui ne bossent pas, fallait oser !! :-))))

    AgentK3
    AgentK3      (réponse à alamshaar)

    Il faut vraiment avoir l'esprit tordu d'un socialiste pour avoir le culot de l'appeler comme cela!

    alamshaar
    alamshaar      (réponse à AgentK3)

    On va finir par croire qu'ils le font expres ! ^^

    Un Socialiste c'est un comme un Carambar, y'a tjrs une tite blagounette à l'interieur...

  • AgentK3
    AgentK3     

    Une "prime d'activité" remplacera le RSA et la Prime pour l'emploi... MDR! çà s'appelle plutôt une prime d'Inactivité... puisque ces gens ne travaillent pas du tout

    MESSIRE
    MESSIRE      (réponse à AgentK3)

    cela serais bien que tu maitrise la langue Française garçon travailler en bon Français c'est une torture comme les salle de travail a la maternité on dit activité professionnelle enfin si tu as assé de qi pour comprendre j'ai horreur des gens qui critique de + si tu savais compter 5 million de chômeurs et 6 millions de musulmans en France prend une calculette si tu sais pas faire l'opération

  • alamshaar
    alamshaar     

    Il y a anguille sous roche...

  • solos
    solos     

    ça sent l'arnaque!

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    Après la Seconde Guerre mondiale, les élites économiques européennes, affaiblies par leur collaboration avec l’Allemagne nazie, doivent faire profil bas. Aux États-Unis, la peur du communisme paralyse la société. Pendant trente ans, des deux côtés de l’Atlantique, les classes moyennes vont profiter de cette situation et prospérer. Mais à la fin des « Trente Glorieuses », les libéraux sentent que l’heure de la revanche a enfin sonné.

    Pour imposer leurs idées, ils utilisent une arme rhétorique redoutable : TINA, le fameux acronyme thatchérien de « There is no alternative », qu’ils vont répéter et faire répéter par tous les médias jusqu’à ce qu’il soit entendu comme une vérité révélée. Il n’y a pas d’alternative au capitalisme, au marché, à la mondialisation, à la déréglementation financière, aux baisses de salaires, aux délocalisations, à la disparition des protections sociales, etc. Cette idéologie va infester les sociétés occidentales, provoquer le déclassement social du plus grand nombre et des profits gigantesques pour quelques-uns.

    Une oligarchie confisque alors le pouvoir. Mais quand la crise financière de la fin des années 2000 met en péril sa fortune et son patrimoine, l’État recouvre soudain toutes ses vertus. Ceux qui hier le vilipendaient réclament son secours à grands cris. Il n’y a pas d’alternative, il faut sauver les banques ! Et pour renflouer les pertes abyssales de l’économie de casino, ce sont encore les plus démunis qui seront rançonnés, à commencer par les salariés.

    Jusqu’à quand ?

    http://www.seuil.com/livre-9782021051759.htm

    Peter
    Peter      (réponse à MANENTIAL )

    On a eu un modèle hier sur (France 2) d'un élite Belge économique Européen, un 100% libéral...
    ça fait froid dans le dos !

    R.I.P
    R.I.P      (réponse à MANENTIAL )

    ???? quel rapport avec le RSA ?? vous avez un problème vous

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire