En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le Premier ministre Manuel Valls était l'invité de BFMTV et RMC ce mardi.
 

Invité de BFMTV et RMC, le Premier ministre a réaffirmé sa volonté de redresser l'économie française, notamment en levant les freins à l'embauche. Tout en garantissant une certaine sécurité aux salariés.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • George
    George     

    L'abrogation du cdi, une ignominie pour tous les salariés il aura fallut
    Attendre l'arrivée des socialiste pour ôter ainsi pour le peuple toutes perspectives d'avenir , effectivement lorsque l'on n'a plus de securite d'emploi ,on ne se projette pas sur le long terme ,pas d'achat d'immobilier parce que pas de credit par exemple,ainsi on tue rapidement la consommation .une telle mesure venant de la droite n'aurait surpris personne ,mais venant de la gauche me laisse dubitatif.Allez monsieur walls pour une fois faites preuve de courage et dites au Médef que les salariés ont droit à une vie descente.

  • dnomyar
    dnomyar     

    oubliez le patronat et misez sur les petites entreprises .....

  • dnomyar
    dnomyar     

    une question, il y a combien de travailleurs détachés en France ....... c'est une grande cause du chômage

  • pericles
    pericles     

    pouvoir licencier les salariés librement ,sans craindre un recours en justice , va certainement faire grimper les carnets de commandes à la hausse et éviter que nos patrons se sortent de la léthargie dans laquelle ils ont sombré depuis des années ou éviter que des entreprises licencient lors d'un rachat boursier .

  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    Le rôle du patronat n'est pas "d'être au rendez-vous".

    Le patronat est confronté tous les jours à la loi du marché. Son objectif est de favoriser le développement des entreprises, de créer de la richesse, qui va favoriser la création d'emploi.

    Monsieur le Premier Ministre, lorsque le climat des affaires et la confiance n'existe pas, rien n'est possible.

    Pour la confiance, faites revenir des crypto marxistes au gouvernement si vous voulez aller à l'échec.

    Vous avez peur des partenaires sociaux non représentatifs pour réformer le marché du travail, publiez le Rapport Perruchot et vous verrez ils se calmeront rapidement !!!

    DU COURAGE ET FONCEZ !!!

Votre réponse
Postez un commentaire