En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Brexit: le prix du petit déjeuner des Anglais pourrait flamber

Le petit déjeuner des Britanniques est plus salé que celui des Français
 

Dans une étude publiée lundi, le cabinet d'audit et de conseil KPMG estime que le coût de l'ensemble des ingrédients du breakfast typique des familles britanniques pourrait s'alourdir de 13% si le Royaume-Uni ne parvient pas à négocier un accord de libre-échange une fois sorti de l'Union européenne.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • L'ABCD
    L'ABCD     

    Même si c'est exacte, cela ne nous regarde pas !
    Cette fâcheuse manie pour certains, de toujours revenir sur se qui leur a déplus, comme pour Trump !

  • L'ABCD
    L'ABCD     

    Même si c'est exacte, cela ne nous regarde pas !
    Cette fâcheuse manie pour certains, de toujours revenir sur se qui leur a déplus, comme pour Trump !

  • jstatham
    jstatham     

    Absurde. La seule chose que ça va entraîner c'est la relocalisation de la production de la plupart des ingrédients, donc la reprise de l'activité industrielle, donc baisse du chômage, et la baisse,des emmissions (moins de transport). Vivement la meme chose en France

  • PlusZero
    PlusZero     

    Totalement ridicule... les oeufs, le bacon et les "baked beans" sont des prouits anglais... et n'essayez pas de nous faire croire que les prix n'augmentent pas en France surtout que toutes les excuses sont bonnes pour faire monter les prix: gel, chaleur, etc...

  • jstatham
    jstatham     

    Absurde. La seule chose que ça va entraîner c'est la relocalisation de la production de la plupart des ingrédients, donc la reprise de l'activité industrielle, donc baisse du chômage, et la baisse,des emmissions (moins de transport). Vivement la meme chose en France

  • journaliste?
    journaliste?     

    Depuis quand un euros vos plus d'une livre sterling?
    23,59 à 26,61 livres sterling (20,75 à 23,46 euros)
    J'espère que ce n'est pas une data de KPMG sinon ça doit piquer pour les certifications de compte....

  • journaliste?
    journaliste?     

    Depuis quand un euros vos plus d'une livre sterling?
    23,59 à 26,61 livres sterling (20,75 à 23,46 euros)
    J'espère que ce n'est pas une data de KPMG sinon ça doit piquer pour les certifications de compte....

  • ♥ de France
    ♥ de France     

    La plus part de ces produits pourront être produit par eux au lieu d'être importés et ce sera plus sain d'un point de vue nutritionel mais aussi écologie (réduction des émission de co2, si les produits arrête de transiter d'un pays pour être transformé dans un autre et pour être finalement importé, de plus comment être sûr que toute cette chaîne joue le jeu en matière de pesticide ou autre ? ). Sans compter que ça créera de l'emploi, mais comme à son habitude les médias analysent les côtés négatifs plutôt que la différence entre gain et perte, preuve qu'ils sont orientés.

  • Phil 34
    Phil 34     

    Huile d'olive et tomates:Tunisie ou Maroc à bon prix.
    Jus d'orange:USA ou Brésil à bon prix.
    Bacon et saucisses,les producteurs Danois feront un effort pour ne pas voir leur marché baisser.
    Il n'y aura pas d'inflation sur le breakfast.
    KPMG fait de la désinformation maintenant ???

  • Ruoma
    Ruoma     

    C'est incroyable le nombre d'avanies, de catastrophes que les médias prédisent à ces pauvres Britanniques depuis qu'ils ont eu la mauvaise idée de voter pour le #Brexit.
    Bien sûr, nos "grands" "médias" "d'information" y sont tous hostiles, aussi bien pour eux que pour nous, comme la quasi-totalité de notre "classe politique"...
    C'est vrai que, lorsqu'on mesure les multiples bienfaits dont nous jouissons en France, du fait de notre adhésion à "l'union" €uropéenne, on ne comprend vraiment pas quelle mouche a pu les piquer pour faire une telle erreur.
    Pensez donc, ils vont se ruiner désormais pour prendre leur breakfast...
    Et nous, en France, quand cesserons-nous de prendre les vessies pour des lanternes ?
    Quand tirerons-nous le bilan de cette interminable et désastreuse "construction européenne" ?
    Quand en tirerons-nous les conséquences en décidant enfin d'un Frexit ?
    C'est en tout cas notre droit et ce qui aurait dû se passer déjà en 2005, après le non français au référendum.
    Mais, comme je le disais justement, l'ensemble de nos médias et de notre classe politique y sont opposés, y compris notre nouveau président.

    apb
    apb      (réponse à Ruoma)

    tout n'est jamais tout blanc ou tout noir,

    ils peuvent avoir fait un choix qui a avantages ET inconvenients.
    tous les défenseurs du brexit nient absolument toujours toute conséquence dès qu'un article soulève un point négatif.
    Les pro brexit anglais reconnaissent eux même que cela aura un coût, mais ils l'acceptent.
    Il n'y a que les pro brexit français qui y voient des complots médiatiques mensongers

    jstatham
    jstatham      (réponse à apb)

    Peut être, mais. e cas cité ici est absurde. La plupart des produits seront relocalisés , ce qui est positif pour les anglais et l'écologie. Seuls quelques produits ne seront pas localisables. Mais,globalement se sera positif. Que pouvez vous opposer à ça.?

    PlusZero
    PlusZero      (réponse à apb)

    RIDICULE.... car si vous crroyez qu'un vote en France ne provoquerait pas un Flexit, vous vous trompez lourdement... les gens en ont ras la casquette des ordres des fonctionnaires NON ELUS de Bruxelles!!!

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire