En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La Crimée, ici la ville de Yalta, devrait adopter le rouble en avril.
 

Après le référendum de dimanche dernier, la Crimée a décidé d'adopter la monnaie russe, actant ainsi son rattachement à Moscou. Mais une telle décision va entraîner des bouleversements économiques de très forte ampleur.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    un euro, des branlos :)

  • a son pepere
    a son pepere     

    un dollar, des bobards ?

  • vauban
    vauban     

    ça c'était avant ...

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    un rouble, des troubles ?

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Commence déjà par écrire correctement toi-même, en respectant la règle des majuscules, ou sans oublier des mots par exemple. Ça ridiculise totalement une remarque sur la syntaxe ou l'orthographe quand c'est très mal formulé.

  • Critik
    Critik     

    est que les journalistes peuvent se relire? ou acheter un Bled pour réviser les règles sur les négations n'... pas... qu'en ! " Auparavant, il était convenu que la Crimée n'adopterait pas le rouble comme seule devise officielle qu'en 2016."

  • vauban
    vauban     

    c'est le début de la descente aux enfers , référendum oblige :)))

  • He Ben He Ben
    He Ben He Ben     

    O. S'en fout complètement. Sans intérêt pour nous Français.

Votre réponse
Postez un commentaire