En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Avec 1,6 milliard d'euros d'exposition à la dette grecque, les banques françaises sont relativement à l'abris
 

Selon une étude de la Banque des Règlements Internationaux, les banques étrangères sont six fois moins exposées à un éventuel défaut de paiement de la Grèce qu’en 2010. Les établissements français sont particulièrement à l'abri.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • fifi0682
    fifi0682     

    et c'est grace à qui qu'on a une solidité bancaire plus grande aujourd'hui? la faute à NS non? ça, les médias s'en vantent peu...ben oui, ils sont comme les socialistes! y'a 4 ans, y'avait pas de crise....

    Claude33 medoc
    Claude33 medoc      (réponse à fifi0682)

    Désole mais tout faux NS n a strictement rien fait au contraire .Le seul dossier qu il a voulu gérer c est Dexia et on voit le résultat deux changements de pdf des amis à NS et vous verrez d ici peu elle va nous peter au visage entraînant de très grosses difficultés financières aux collectivités publiques .En 2008 les banques françaises n étaient pas du tout en danger petit exemple en octobre le gouvernement fait un prêt à la BNP cet argent n était pas pour sauver la banque la BNP a profité de la situation pour demander de l argent ce qui lui a permis de racheter FORTIS et l année suivante ils ont réussit l ola contre fortes malgré les réticences des actionnaires ,rembourse le prêt et fait des bénéfices pas mal pour une banque en difficulté ............ Maintenant prenez les effectifs de la Bnp et de fortes en 2008 et comparez les a ceux du groupe Bnp fortis en 2015 ,comparez aussi le nombre d agences ,vous comprendrez a quoi a servit le soi disant sauvetage

Votre réponse
Postez un commentaire