En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Gazprom, la toute puissante compagnie nationale du gaz russe, pourrait renégocier les tarifs des contrats courts.
 

Les relations russo-occidentales sont mises sous tension par la crise politique en Ukraine. S'il n'est pas dans l'intérêt de la Russie de couper le robinet du gaz, elle pourrait néanmoins faire du chantage à l'énergie.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • durendal
    durendal     

    raleur toulousain, ce que vous dites est intelligent. Poutine peut certainement diffuser son gas ailleurs: la Chine et l'asie seront certainement preneurs... Ds gasoducs sont en voie de passer aiileurs que par l'Ukraine... Les russes sont capables de faire ce qu'ils veulent. Ils ont le bon bout du baton dans bien des domaines pour l'instant...
    acroofers.com

  • look165
    look165     

    Et dire qu'il y a des Français qui critiquent le nucléaire ! L'Ukraine est une source d'uranium (entre autres) qui échappe aux Russes !

  • Antoine2a
    Antoine2a     

    Si plus de Gaz, on passe à l'Electricité. Il se le mettra on je pense son Gaz le Poutine.
    La Russie retournera à l'ère Bolchevique. Mais c'est peut-être ce qu'il veut. Les pauvres.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    Les journalistes ne disent pas toute la vérité, la Russie a développé et est en cours de développer d'autres moyens d'exporter son Gaz sans passer par l'Ukraine .... L'Europe n'est pas à l'abri d'une pénurie ....

Votre réponse
Postez un commentaire